Mobile

La ministre de la Justice ne serait pas contre l’idée d’autoriser les Smartphones dans les prisons françaises. Une mesure, à mon sens totalement inutile puisque les accessoires de ce genre sont déjà présents dans l’univers carcéral. Il y a quelques semaines, des détenus ont pu tourner un clip, alors la déclaration de Nicole Belloubet a-t-elle vraiment un intérêt ?

Une réflexion sur l’autorisation des mobiles qui circulent déjà en prison

Comme tu le sais, il y a deux prisons, celle qui est en théorie un milieu fermé qui te prive de la liberté afin de te punir d’un acte commis. En parallèle, il y a bien sûr la réalité qui est beaucoup plus tendre. Les détenus peuvent obtenir quelques loisirs, voire des privilèges, mais, chut, c’est un secret. Inutile de sortir de l’ENA pour savoir que les établissements pénitenciers ne sont pas ceux qu’ils devraient être. La récente actualité qui a apparemment choqué tout le monde alors que les Français sont au courant de ce laxisme montrait des détenus dans un clip vidéo. Alors bien sûr, j’estime que le débat concernant les Smartphones est tout de même inutile, il y a sans doute d’autres projets du côté de la Justice qui méritent une attention plus importante.

La prison est-elle un monde de privilèges pour certains détenus ?

Certes, tous les détenus ne sont pas logés à la même enseigne, tu as d’un côté celui qui est réellement en prison et qui doit donc quitter sa liberté, son confort et ses passions lorsqu’il passe les grilles de cet univers. De l’autre côté, il y a celui qui a plutôt l’impression d’être dans un parc d’attractions en vacances. En 2014, un ancien détenu avait souhaité mettre le doigt sur ce système de privilèges entre les prisonniers et les gardiens. Il s’exprimait dans la Voix du Nord et l’un des surveillants avait pris la parole notamment pour spécifier que cela était « possible », mais « gros ».

Une ministre en faveur des moyens de communication en prison

Nicole Belloudet, la nouvelle ministre de la Justice a donc accordé une interview à La Provence. Oui, les membres du gouvernement sont désormais très ouverts, ils n’hésitent pas à parler à la presse. Elle estime que les détenus doivent avoir des moyens de communication. Finalement, la prison ne sera pas la prison si ces appareils sont disponibles. L’objectif consiste tout de même à priver une femme ou un homme de sa liberté pour un acte commis.

Elle a également tendance à se démarquer notre nouvelle ministre, car elle va à l’encontre des propos partagés par ses prédécesseurs. Ils étaient catégoriques concernant l’idée d’introduire des téléphones. Pourtant, Emmanuel Macron semble avoir offert le poste à des djeuns puisque François Bayrou proposait déjà cette mesure, mais comme il a quitté le gouvernement, Nicole Belloudet a le souhait de reprendre le flambeau.

Et, toi, qu’en penses-tu ? Tu es plutôt de la team Mobile ou de la team Privation totale de privilèges ? Je te donne mon avis si toutefois il t’intéresse, si les détenus ne sont pas contents de leur situation en prison, il ne fallait pas commettre d’actes susceptibles de te conduire derrière les barreaux. Si tu veux un téléphone portable, tu restes dans la lumière, tu laisses le côté obscur de la Force à Dark Vador.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *