Tique

Tu souhaites sans doute arrêter cette consommation de viande, car de nombreux professionnels de la santé pointent du doigt cet ingrédient. Selon les experts, elle pourrait avoir un rôle néfaste dans le développement des maladies, mais il est difficile de trier le vrai du faux.

Une tique ou une vache, à toi de choisir

Ce bœuf ou ce poulet est finalement au cœur d’une addiction, il est impossible de stopper cette consommation de viande en un claquement de doigts. Comment pourrais-je la remplacer ? Avec les steaks de soja ? Je préfère ne rien manger que prendre une bouchée de cette mixture. Des chercheurs ont toutefois trouvé une solution, certes ce n’était pas volontaire, car l’étude est la conséquence d’une péripétie vécue par des centaines d’Américains. Le résultat est tellement WTF que les scientifiques ont multiplié les enquêtes pour tenter de savoir si cette constatation était la bonne.

C’est la fin du bœuf à cause d’une seule morsure de cette tique

Des personnes piquées par une certaine espèce de tique ont développé une allergie à la viande. C’est donc la solution ultime pour mettre un terme à cette consommation. Certes, ceux qui souhaitent garder la ligne accueillent à bras ouverts cette étude, mais les Américains font la grimace. Le pays est rythmé par les barbecues, ces pièces de viande déposées sans aucune délicatesse sur la grille et impossible d’évoquer les États-Unis sans penser immédiatement aux hamburgers. Ils sont conçus avec un steak de bœuf réjouissant, mais cette vision est désormais reléguée aux oubliettes. Ces Américains sont allergiques à la viande à cause de la morsure d’une tique.

Après la Maladie de Lyme, voici l’allergie à la viande

Cette petite bête est surtout évoquée lorsque les belles journées arrivent puisqu’elle se pose sans prévenir sur le pelage de Médor ou de Félix et entraîne des désagréments très importants. Tu peux aussi être victime d’une piqûre qui déclenchera la Maladie de Lyme. Bien sûr, cette dernière sera au rendez-vous au même titre que cette allergie à la viande. Tu te poses sans doute la question, vaut-il mieux déguster du bœuf avec modération ou subir de tels désagréments ? Pour ma part, mon cœur balance en faveur de la gastronomie. La méchante de cette histoire se nommerait Amblyomma americanum, un nom difficile à retenir, je préfère « tique ».

Une seule tentative serait la bonne et sache que l’allergie se déploie avec quelques symptômes : réaction anaphylactique, gonflements, urticaire… Finalement, je préfère les vaches, elles sont un peu plus gentilles et moins nocives.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *