Mascara

Je ne te cache pas que le marché des cosmétiques est déjà très compliqué à comprendre. Entre les produits chimiques, les perturbateurs endocriniens et les différents labels qui mentent, j’ai des difficultés à m’y retrouver. S’il faut 2 heures pour acheter un mascara ou un crayon, je suis à deux doigts de tomber dans le DIY !

Quand tu as 3 syndromes, 4 maladies et 6 troubles à cause des actualités

Généralement, j’ai tendance à fuir la rubrique « Santé » des sites d’actualités, car, en lisant les derniers articles, j’ai l’impression d’avoir trois rhumes, de trop manger, de pas assez manger, de courir trop vite, de courir pas assez vite, j’ai également deux troubles du comportement, trois maladies génétiques. Il suffit de lire trois ou quatre lignes pour être en totale dépression. Je suis convaincue qu’il faudrait vivre dans le déni, certains seraient sans doute moins des malades imaginaires. Enfin, passons, cette nouvelle actualité nous annonce que des ingrédients chimiques pourraient faire leur entrée dans les produits bio. Je n’ai pas de mots pour décrire mon état, mais juste un GIF pour te faire part de ma surprise.

Quel désespoir, les produits chimiques investissent le marché du bio

Les adeptes du bio veulent un environnement sain et éloigné de toutes ces substances problématiques. À nouveau, si tu prends connaissance de la rubrique « Santé », la liste des maladies s’allonge. À cause des ingrédients peu orthodoxes, tu risques un cancer du poumon, du bras, de l’œil même et pourquoi pas de la peau. Si j’ai envie d’acheter un produit de beauté ou un aliment bio, ce n’est pas pour croiser la route d’une telle substance indésirable. Sinon, je ne dépense pas un bras inutilement. Cette affaire est le fruit de l’adoption de la norme ISO 16 128. Plusieurs associations ont d’ailleurs jeté un pavé dans la mare :

Des produits contenant des ingrédients chimiques et polluants pourront légalement se revendiquer bio.

Produits classiques et produits bio, même combat !

D’un côté, nous avons la carte de la transparence merveilleuse apportée par cette norme, mais de l’autre, des personnes crient au scandale. Finalement, les consommateurs seront à nouveau pris pour des moutons, car si les cosmétiques bio contiennent des substances chimiques au même titre que les produits classiques, pourquoi avoir un tel label ? J’ai également fait une découverte qui me laisse sans voix, je te remets un GIF pour exprimer mon état d’esprit, car j’ai du mal à trouver mes mots.

La nouvelle norme aura tendance à autoriser certains composés comme les parabènes et les silicones, ce n’est certes pas la joie, mais il est expliqué que les cosmétiques pourront aussi contenir des dérivés d’animaux morts. L’appellation est tellement réjouissante que j’ai envie d’abandonner le fait de me maquiller. Finalement, si c’est pour avoir des cosmétiques aussi désastreux, je vais chercher une sauterelle dans le jardin et je me barbouille la figure comme les enfants.

Si auparavant le label bio était une référence, il commence à se transformer en n’importe quoi. Et toi, qu’en penses-tu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *