Tennis

Roland Garros 2018 a enfin ouvert ses portes pour le plus grand bonheur des adeptes du sport. Les temps forts de cette journée du 29 Mai ne sont pas nombreux, mais il y a tout de même trois matchs qui étaient sympathiques à regarder. Je te transmets mon retour sur les rencontres de ce mardi.

Petite frayeur pour Nadal face à Bolelli

Si la journée de mercredi est attendue, car Djokovic va fouler la terre battue, les fans de Nadal ont pu le suivre lors de cette reprise. Son match a malheureusement a été retardé à cause de la pluie. C’est sans doute le phénomène le plus complexe pour un joueur, tu es dans le moov du match, tu sors tes plus belles frappes et Mère Nature vient de perturber avec des trombes d’eau. Pourtant, Roland Garros a annoncé à maintes reprises que des nouveautés pourraient être au rendez-vous prochainement, mais tu rejoins sans doute tous les téléspectateurs : installez un toit enfin ! Avec cette innovation que toutes les maisons possèdent, les joueurs pourraient enfin développer leur plus beau tennis sans se battre avec quatre gouttes. Revenons à nos moutons, Nadal est donc qualifié, mais Bolelli lui a offert quelques gifles bien méritées. Avec un passing extraordinaire Simone a réussi des points réjouissants qui ont pu le propulser au jeu décisif.

Je ne te cache pas que je ne suis pas une grande fan de Nadal, je n’aime pas du tout ce joueur qui manque cruellement de sympathie et ses manies sur le court sont assez insupportables : slip, bandeau, bouteille, bon pied pour sortir, ne pas franchir la ligne… C’est ennuyeux et les commentateurs qui n’ont pas inventé le fil à couper le beurre n’hésitent pas à ajouter une bonne couche bien lourde de remarques : arrêtez tout le monde sait que Nadal a des manies, pas la peine de les commenter ! Enfin bref, après un 6/4 et un 6/3 en sa faveur et rapidement engloutis, la troisième manche a été moins euphorique pour l’Espagnol qui gagne 7/6 avec un jeu décisif assez serré. Bolleli a pu se réveiller, mais il était trop tard la machine Nadal était en marche. Pourtant, il n’est pas invincible, il a été éliminé à Madrid et tous les fans ont crié au scandale en pensant que leur joueur favori serait en train de perdre de sa superbe. Il devra désormais se défaire de Pella.

La Russe a donné de la voix à Roland Garros

Sharapova a été écartée des terrains pendant de longs mois, elle est donc très loin dans le classement, mais elle n’a pas perdu ses habitudes. Si tu cherches d’où proviennent les cris, ne regardes pas par la fenêtre ou ne t’affoles pas, personne n’est égorgé dans ta maison. C’est seulement la joueuse qui s’exprime pour chacune de ses frappes. Certes, cela a tendance à aider certains joueurs puisqu’ils expriment leur frustration, ce qui est essentiel lorsque la pression est élevée. J’estime que c’est tout de même insupportable à regarder et j’imagine l’adversaire qui doit avoir les oreilles en feu à la fin du game. Cela n’a pas déstabilisé Hogenkamp, qui a pourtant perturbé la joueuse puisqu’elle s’est offert le second set. La Russe est toutefois très forte depuis plusieurs compétitions comme à Rome. Après ce passage à vide, elle a déchaîné toutes les flammes de l’enfer sur le Suzanne Lenglen et a remporté le match. Regarde sa prochaine rencontre, tu constateras un phénomène magique : plus elle hurle très fort, plus elle dévoile une puissance élevée. J’ai parfois peur qu’elle nous jette un Kamehameha en mode Dragon Ball Z.

Elle revient tout de même de loin puisqu’elle a été écartée des terrains pendant deux ans à cause du dopage. C’est à l’Open d’Australie que son destin a été chamboulé lorsqu’elle a été contrôlée positive au meldonium. Elle n’a pas tourné les pouces pendant 24 mois comme elle a pu le prouver ce mardi. Elle affrontera Vekic.

Garcia arrive et repart tranquillement

Comme c’est le cas dans tous les tournois, tu cherches désespérément le drapeau tricolore. Alors une grosse frayeur avec Monfils qui a été éliminé à Lyon dès le premier tour. Il a entamé ce Roland Garros 2018 avec le mauvais pied, certes il s’est qualifié, mais il a eu du mal. Tu peux te réjouir tout de même avec Garcia, qui était en promenade de santé. Après 6/1 et 6/0, elle a battu la 111e mondiale, mais la joueuse est prometteuse. Depuis le début de l’année, elle n’a cessé de briller. Il lui a fallu 58 minutes pour éliminer la Chinoise, elle avait sûrement un train à prendre. Les débuts sont parfaits et j’espère que la suite sera aussi réjouissante. Elle sera confrontée à une autre Chinoise à savoir Peng : Good Luck !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *