Bunker

La Terre semble reprendre des forces et elle a apparemment envie de créer des problèmes aux humains. Si tu pensais que les ouragans étaient réservés uniquement à la Floride, tu te trompes, car nous venons d’apprendre l’arrivée d’Ophelia.

Après Irma, José et Maria, Ophelia fait son entrée sur le devant de la scène

En regardant avec attention les journaux télévisés, tu as sans doute rongé tes ongles à l’idée de voir ces scénarios catastrophiques se produire. Certains avaient l’impression de visionner un film hollywoodien, mais la réalité dépasse parfois la fiction. Malheureusement, Irma, José et Maria ont causé des dégâts considérables et fauché de nombreuses vies. Lorsqu’on habite en Europe, on a tendance à penser que les ouragans sont réservés à l’Amérique, mais nous ne sommes pas à l’abri. J’ai pu constater que les rafales de vent étaient ces dernières années beaucoup plus fortes en France.

Tape 1 ou 2 pour le scénario le plus intéressant pour ce week-end

N’étant pas une grande fan du vent, car il a tendance à me stresser, j’aimerais avoir un endroit totalement isolé pour me réfugier lorsque les rafales sont très fortes. Le dernier épisode vécu avait été très complexe au cours de l’été. Difficile de sortir lorsque le vent a décidé de te bloquer sur place ou d’envoyer les toitures du voisinage dans les champs à l’autre bout du village. Lorsque la presse annonce l’arrivée de l’ouragan Ophelia, j’ai le cœur qui fait un tour sur lui-même avant de battre à nouveau avec un rythme normal. Je dévore donc les mots pour tenter de me rassurer et j’apprends qu’il est classé en catégorie 1 sur 5, mais la zone Atlantique ne sera pas épargnée par des vents violents dans les prochains jours. La journée de samedi sera sans doute très stressante pour de nombreux habitants.

Des rafales de  140 km/h sont à prévoir

En effet, les rafales sont susceptibles d’atteindre 140 km/h et deux scénarios sont envisagés par les experts. Il pourrait se diriger vers le Portugal ou à contrario se retrouver vers le golfe de Gascogne. Dans ce second cas de figure, la Bretagne serait frappée de plein fouet par des rafales de vent susceptibles de plier les arbres. Bien sûr, les habitants ne peuvent pas oublier l’épisode de 93 qui avait été assez complexe à gérer. 40 000 foyers avaient été privés d’électricité, mais ce n’est pas le plus grave, car l’ouragan Floyd avait tué cinq personnes. Il faudra désormais attendre les prévisions des instituts météorologiques pour savoir s’il faut se cacher dans le premier bunker trouvé. Les prévisions sont un peu comme la loterie, tu ne sais jamais si les bons numéros vont tomber dans le panier.

Apparemment vers chez moi, les experts n’annoncent pas de vent, mais je suis de tout cœur avec ceux qui vivront un week-end venteux, que la Force soit avec toi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *