Souris

Une petite souris sans abri avait trouvé refuge auprès de sa famille dans une gigoteuse pour bébé vendue par l’enseigne Carrefour à Évry 2. Tranquillement installée, elle pensait couler des jours heureux, mais une vidéo a balayé d’un revers de la main ce doux rêve qui s’est effrité comme un vieux papier brûlé.

Les souris s’amusent à Carrefour

La vie d’une petite souris est difficile qu’elle soit originaire de la ville ou de la campagne. Elle est traitée comme une malpropre et chassée à coups de pelle, de substances dangereuses et de pièges insupportables. Elle n’est pas voulue et encore moins tolérée, les humains ont pratiquement lancé une guerre sans merci contre ces petits rongeurs qui en apparence sont mignons. La réalité est différente, car ces petites boules de poils sont capables de ravager en une une nuit une pièce de ton logement. Rien ne peut les arrêter, les souris traversent les murs en placo, elles rongent la laine de verre, les câbles, les joints, les tissus… Seul le fer peut leur résister au même titre que le béton. Tentant de trouver un refuge, cette famille avait donc jeté son dévolu sur l’enseigne Carrefour à Évry 2, mais, malheureusement, ce rêve s’est achevé en une fraction de seconde.

Un habitant s’est rendu dans ce commerce pour acheter une fameuse gigoteuse pour bébé, mais il fut tellement surpris de découvrir cette famille dans ce vêtement pour enfant. La petite souris n’était pas la seule, car sa famille était présente. Rapidement, une vidéo est tournée et il décide de la publier sur les réseaux sociaux le 20 Février dernier. Comme tu le sais, les informations circulent sur Internet aussi vite que la lumière. Les images ont fait le tour du Web et sont arrivées dans les organes de presse qui n’ont pas hésité à partager cette affaire à la fois effroyable pour les humains et triste pour ces souris.

Le maire a demandé un contrôle d’hygiène

Elles avaient niché dans ces gigoteuses, tu peux donc voir dans la vidéo que le vêtement est troué, il y a aussi des excréments et des taches d’urine. La personne à l’origine de cette vidéo à décider d’alerter un employé puis l’accueil de l’enseigne. La réalité était encore plus désastreuse, car la gigoteuse n’était pas la seule à être souillée, il y avait également des duvets. Si tu as déjà croisé la route des souris, tu sais qu’il en faut généralement une seule pour que la famille rapplique quelques heures plus tard. Tu rentres dans ton cabanon et tu vois un seul rongeur, tu penses immédiatement qu’il ne fera pas bien de mal puisqu’il est tout seul. Le lendemain, tu retrouves les lieux totalement souillés, car il s’agissait en réalité d’un repérage. Tu estimes que cela est impossible et pourtant j’ai été témoin de multiples situations du même genre.

Les clients ne sont pas rassurés, car il est difficile de penser que les souris ont pu se contenter de ce petit espace. Lorsque le chat dort, les souris dansent, au cours de la nuit, elles avaient pratiquement le Carrefour pour elles toutes seules et la nourriture à volonté. Dans le Parisien, des consommateurs ont partagé leur expérience et l’un d’entre eux aurait déjà vu une souris dans le rayon des biscuits. Le maire a également rejoint le débat et sa réaction a été brève, mais directe :

J’ai vu cela sur les réseaux sociaux et le dernier contrôle d’hygiène au centre commercial ne concernait pas Carrefour. Mais j’ai demandé à mes services d’engager la procédure à la suite de ce qui a été découvert par le client.

Les souris ont sans doute quitté leur nid douillet

Face à ce tapage médiatique, l’enseigne qui avait fait la sourde oreille au début de cette affaire a fait marche arrière. Elle a donc présenté des excuses en affirmant qu’il s’agit d’un cas isolé. Cette découverte a entraîné une succession de mesures : nettoyage, retrait des produits et un dispositif de contrôle. Dans son communiqué, elle tente de rassurer les clients :

Tout au long de l’année, Carrefour met en place un ensemble de mesures et de process qualité, effectués par les services internes et par des organismes externes indépendants, afin d’assurer une parfaite hygiène dans l’ensemble de ses magasins.

Le devenir de ces souris n’a pas été évoqué, elles ont sans doute rejoint la rue ou encore le paradis des rongeurs. Si j’avais été à la place de ce client, je ne sais pas comment j’aurais réagi sous l’effet de la surprise. J’aurais sans doute mis quelques minutes pour reprendre mes esprits et me dire, non tu n’es pas dans une parodie de Ratatouille. Et toi, qu’aurais-tu fait ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *