Finalement, leur bébé ne pourra pas se prénommer « Griezmann Mbappé » ! Il y a quelques jours, la justice vient en effet d’empêcher les parents d’un enfant né à Brive-la-Gaillarde de lui donner un prénom composé de ceux de leurs joueurs de football préférés… 

Un choix (un peu trop) insolite 

Tout commence au mois de novembre 2018, dans la ville de Brive-la-Gaillarde. Un couple de corréziens fans du ballon rond souhaite prénommer « Griezmann Mbappé » leur enfant nouvellement né. Un prénom pour le moins original, puisqu’il est constitué des noms de famille des deux célèbres champions de football de l’équipe de France : Antoine Griezmann et Kylian Mbappé ! 

Un choix bien entendu inspiré par la Coupe du monde de football gagnée l’été dernier par les joueurs français et durant laquelle les deux stars de l’équipe se sont illustrées avec talent. Pour rappel, les prénoms Zinedine, Bixente ou Lilian avaient été donnés par milliers à des nouveau-nés lors de la victoire de l’équipe nationale en 1998.

Heureux de leur décision, et pensant certainement que l’originalité n’a pas de limite, les deux parents se rendent donc aux services de l’état civil de leur commune afin d’effectuer officiellement la déclaration du prénom de leur enfant. C’était sans compter sur l’officier d’état civil… Celui-ci n’a en effet pas vu la chose du même œil ! 

Des prénoms effacés des registres de l’état civil… 

La décision vient d’être prise la semaine dernière par un juge spécialisé dans les affaires familiales. Dans cette affaire insolite, le magistrat a été saisi par le procureur de la République. Celui-ci a été personnellement averti par l’officier d’état civil de la commune de Brive-la-Gaillarde, lui-même surpris par le choix de ces prénoms.

À mon sens, ces prénoms constituent un choix préjudiciable pour l’enfant.

officier d’état civil

Le juge a donc été dans le sens du procureur et a fait aussitôt supprimer les prénoms Griezmann et Mbappé des registres de l’état civil. Déception donc pour les parents qui étaient loin de penser qu’un simple prénom aurait fait tant de bruit. Ne pouvant faire opposition à ce jugement, ces derniers ont donc décidé de se porter sur un autre choix : leur enfant se prénommera finalement Dany Noé

…mais un souvenir pour le principal intéressé ! 

Toutefois, malgré cette décision judiciaire, les deux prénoms resteront inscrits en marge de l’acte de naissance du nouveau-né. Un « souvenir » (amusant ou gênant ?) qui lui rappellera plus tard le souhait initial et original de ses parents !

5 (100%) 2 vote[s]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *