Pour les médecins, ce cas reste extrêmement rare. L’hypothèse la plus vraisemblable est sans doute que la femme était en état d’un ralentissement extrême du métabolisme avec une baisse du rythme cardiaque ainsi que celle de la température du corps. Ce fut une expérience traumatisante pour les proches.

Le drap a bougé

Les membres de la famille de la nonagénaire se rendent à son domicile, car sans nouvelle d’elle depuis quelque temps. Ils se rendent compte que malheureusement le corps est inerte, sans vie. Les filles vont contacter le médecin de famille qui arrive très vite sur les lieux afin de procéder à l’examen de la dame âgée. Sa conclusion est sans appel, la nonagénaire serait décédée aux alentours de 18 heures. La famille décide de recouvrir le corps d’un drap et contre toute attente celui-ci se met à bouger. Le Samu est appelé en urgence vers 20 heures. Les médecins prennent en charge la victime qui se trouve dans un état extrêmement critique, mais elle est vivante. Elle a été transportée à l’hôpital, elle est pour l’instant dans un état de mort cérébrale, mais son corps est en vie.

Un phénomène qui reste explicable

Selon la direction du Samu, la nonagénaire aurait pu être victime de bradycardie, le rythme cardiaque peut ralentir ainsi que la température corporelle, le souffle est imperceptible. Lorsque le corps a été recouvert d’un drap, la température du corps est alors remontée et le coeur est reparti. Plusieurs cas de ce type cliniquement morts, mais ayant retrouvé la vie ont été relayés par les médias. Tout dépend des cas, mais une personne ne peut pas rester dans un état indéfini sans respirer ni battements de coeur. Sinon on aurait déjà réussi à conserver les corps grâce au froid.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *