Un marronnier est tombé dans la cour d’une école primaire à Bessens près de Mautauban. Trois élèves ont été touchés dont deux plus sérieusement. Transportés à l’hôpital de Toulouse, leur pronostic vital n’est plus engagé aujourd’hui. L’arbre serait tombé sous l’effet d’un fort coup de vent. Ce vendredi, le préfet a annoncé que l’un des trois enfants a dû subir une amputation de la jambe.

Pas de signes annonciateurs apparemment

Les élèves de CP étaient en pleine récréation ce jeudi après-midi. Un arbre est alors tombé dans la cour de cette école primaire Jules Ferry de Bessens dans le Tarn-et-Garonne. Deux petits garçons âgés de 6 et 7 ans étaient dans un état critique après avoir été coincés près de deux heures sous l’arbre pesant plus de 4 à 5 tonnes. Ce marronnier centenaire de plus de douze mètres de haut serait tombé sous l’effet de rafales de vent sur plusieurs élèves vers 15 heures 45. La petite fille a été rapidement extraite, elle ne souffre que d’une légère blessure au bras. Elle a pu regagner son domicile dans la soirée de jeudi. Les deux garçons sont toujours hospitalisés, mais leur état n’est plus critique.

« Les racines de l’arbre vacillaient avant le drame »

Les enfants et les enseignants témoins de cet accident dramatique ont en effet vu les racines de l’arbre bouger avant que celui-ci ne s’écroule sur les enfants. Le SAMU a héliporté le garçon le plus touché vers l’hôpital de Toulouse, l’autre a été transporté en voiture. Tous deux présentaient des blessures conséquentes. L’un a subi un traumatisme abdominal avec écrasement du thorax, l’autre garçonnet a de multiples traumatismes aux jambes et à la hanche. Cela a nécessité une amputation de sa jambe. Lorsque les deux enfants ont été transportés à l’hôpital, ils étaient tous deux en urgence absolue. L’école sera fermée ce vendredi afin que des expertises soient effectuées afin de déterminer les causes exactes de la chute de l’arbre.

Parents et enfants traumatisés

D’après le préfet, aucun signe avant-coureur ne permettait de prévoir ce drame. Certes, l’arbre était vieux, mais aucun danger potentiel évident. Les enquêteurs sur place ce vendredi vont devoir déterminer les causes de la chute du marronnier. Selon Météo France, les rafales de vent pouvaient atteindre plus de 50 km/heure dans la région de Mautauban ce jeudi après-midi. Ce qui pourrait avoir causé la chute de l’arbre.Selon les gendarmes sur place, lors du drame il a fallu plus d’une heure pour désincarcérer les deux jeunes garçons coincés sous l’arbre, la petite fille quant à elle a pu se dégager toute seule. Une enquête judiciaire a été diligentée et par conséquent l’école primaire est fermée ce vendredi. Une cellule médico psychologique a été installée dans la commune.

5/5 - (1 vote)