La nature regorge d’espèces aussi époustouflantes les unes que les autres. L’homme, toujours aussi stupéfait et attiré par cette biodiversité souvent remplie de surprises, nourrit en lui cette envie permanente de découvrir et de comprendre cet univers complètement différent du sien. Pour appréhender le monde des animaux sauvages, il faut partir à leur rencontre dans leur habitat naturel. Plus facile à dire qu’à faire, car selon l’habitation (forêt, montagne, etc.), l’espèce et le comportement (diurne ou nocturne), partir à la découverte d’un animal sauvage peut s’avérer compliqué. Pour toutes ces raisons, une bonne organisation est nécessaire afin de rendre cette aventure la plus riche possible.

Observer les animaux sauvages : quelles méthodes ?

Vous l’aurez sans doute compris, les animaux sauvages ne sont pas vraiment habitués à recevoir la visite d’humains dans leur habitat naturel. Si vous souhaitez que votre exploration se déroule dans les meilleures conditions, vous devrez donc faire de la discrétion votre mot d’ordre. Il vous faudra alors troquer votre tenue quotidienne par une tenue de chasse pour vous fondre dans la nature et assurer votre camouflage.

La veste de chasse

La veste de chasse est l’un des éléments les plus fondamentaux d’une tenue de camouflage. Elle a été conçue, non seulement pour vous assurer une discrétion totale dans la nature, mais aussi vous garantir la chaleur nécessaire et une protection optimale contre les intempéries. Parkas, blousons, vestes, vous aurez l’embarras du choix dans des modèles aux couleurs souvent associées au milieu dans lequel vivent les animaux sauvages : marron, vert, beige, etc.

Le pantalon de chasse

Pour choisir un pantalon de chasse, de nombreux critères sont à prendre compte. Bien que le camouflage soit l’axe principal de sélection, le confort et la protection sont aussi déterminants. Ils vous protégeront des égratignures pouvant être causées par les branches, mais aussi du froid et peuvent même être imperméables pour les météos les plus capricieuses.

Les pantalons de chasse sont en grande partie anti-transpirants et sont équipés de plusieurs poches pour ranger certains outils. Il est toujours important de se fier aux fournisseurs de qualité pour trouver le pantalon de camouflage idéal, dans la bonne matière. En effet, certaines matières peuvent être bruyantes et donc effrayer les animaux sauvages.

Quelles chaussures de chasse pour observer les animaux sauvages ?

Il existe une panoplie de chaussures de chasse, bien que les bottes soient les plus conseillées. En caoutchouc ou en cuir doublé de fourrure, le choix des bottes que vous allez porter doit se faire selon la saison à laquelle vous comptez partir pour faire connaissance avec les animaux sauvages.

Par exemple, si vous partez en été ou dans un pays tropical, il vaut mieux partir avec des bottes en caoutchouc qui seront beaucoup plus légères et moins chauffantes. Si, par contre, vous comptez y aller en hiver, des bottes à doublure en fourrure seront plus adaptées pour maintenir vos pieds au chaud.

tenue camouflage chasse

Quels accessoires emporter avec soi ?

Pour compléter votre tenue de camouflage, il vous faudra envisager des accessoires. Si vous envisagez d’observer des animaux sauvages diurnes, il vous faudra prévoir une casquette pour vous protéger de la chaleur.

Si vous optez plutôt pour des animaux nocturnes, les insectes et le froid seront assez rudes. Vous devrez alors vous munir d’un bonnet ou d’une cagoule, de façon à ce que cet accessoire recouvre vos oreilles, votre cou ou même votre visage.

Il est inutile de vous encombrer avec des sacs à dos trop gros, ils peuvent vous limiter dans vos mouvements, mais aussi devenir particulièrement bruyants. N’apportez que le nécessaire, dont des vivres et de l’eau potable.

Par ailleurs, n’oubliez pas de vous équiper de jumelles. Vous ne pourrez pas vous approcher des animaux pour ne pas risquer de les effrayer. Ainsi, avec des jumelles, vous pourrez les observer clairement et en toute discrétion. Il existe des modèles infrarouges pour vos explorations nocturnes.

Quels animaux sauvages souhaitez-vous observer ?

Il faut avant tout savoir que plus vous serez préparé, plus vous aurez de chance d’observer ces animaux dans leur milieu naturel. Parmi ces préparatifs, vous devez impérativement définir à l’avance l’espèce que vous souhaitez observer.

De cette façon, vous connaîtrez à l’avance le comportement, les habitudes, le lieu d’habitation, l’alimentation et tous les paramètres qui interviendront dans votre observation. Par exemple, si vous souhaitez observer des biches, il est préférable de s’y prendre très tôt dans la journée.

Pour observer le grand cerf, très présent dans le Massif des Vosges, vous devrez en revanche attendre que la nuit soit tombée. Vous l’aurez compris, plus vous en savez sur l’espèce que vous visez, plus vous avez de chance d’assister à un véritable spectacle naturel. Faites également en sorte de vous renseigner sur les saisons les plus favorables à la sortie de l’espèce à observer.

Observation des animaux : il faut rester concentré !

Vous devrez sans cesse ouvrir l’œil et tendre l’oreille pour ne manquer aucune occasion de découvrir l’espèce convoitée. Commencez alors par retenir son cri, ce sera votre outil le plus efficace pour le reconnaître et repérer sa position.

Prenez tout de même garde, certains animaux émettent des cris si puissants que vous pourrez les entendre des kilomètres à la ronde. À partir de là, votre mission consistera à trouver d’où vient ce cri et où se trouve l’auteur.

Il est important alors de rester immobile dès que vous entendez le moindre cri ou tout bruit indiquant des déplacements. Les animaux peuvent rapidement détecter votre présence et s’enfuir, avant même que vous ne puissiez les remarquer.

Faites un tour sur vous, toujours le plus discrètement possible, et scrutez les moindres mouvements aux alentours. Comme certains animaux utilisent la technique du camouflage pour se protéger, fiez-vous plutôt aux mouvements qu’aux couleurs et formes.

Ne vous inquiétez pas, nos yeux ont cette capacité de distinction, il suffit de bien vous entraîner. Une fois l’animal repéré, gardez vos distances, selon le niveau d’agressivité et le caractère de l’espèce, à connaître au préalable. Si vous n’êtes pas sûr, restez assez éloigné et observez le spectacle à l’aide de vos jumelles.

Attention, article réservé aux plus de 18 ans. Tout lien sortant présent dans l’article ne peut être consulté par une personne mineure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *