Depuis décembre 2015, neuf enfants de la commune de Sainte Pazanne en Loire-Atlantique ont développé un cancer. Trois de ces enfants sont morts des suites de la maladie. La maman d’un petit garçon en rémission touché par une leucémie a contacté l’agence régionale de santé des Pays de Loire. Cette dernière a mené une enquête administrative mettant en avant des éléments probants, mais qui ne permettent pas de déterminer la cause de tous ces cancers chez les enfants.

9 cancers en 4 ans, un cas tous les 6 mois

Devant l’urgence de la situation, tous les parents de la région veulent aujourd’hui comprendre pourquoi leurs enfants sont touchés par le cancer. Ils veulent alerter la population, les médecins sur cette situation anormale. Rappelons que la détection précoce de la maladie est capitale pour son traitement. L’ARS a saisi Santé Publique France. Elle va mener une enquête épidémiologique. Les premières conclusions devraient être connues dès l’automne 2019. Sainte Pazanne se situe dans une zone rurale sans industrie, un secteur essentiellement agricole. Cette triste histoire n’est pas sans rappeler celle des bébés nés sans bras ou sans mains dans le Morbihan, dans l’Ain.

2550 nouveaux cas de cancers pédiatriques en France chaque année

L’institut national de cancer estime qu’un enfant sur 440 sera atteint d’un cancer avant ses 15 ans. Elle précise également que la survie des enfants, des adolescents touchés par la maladie s’est largement améliorée et dépasse actuellement les 80%, tous cancers confondus. 29% concernent des leucémies, 1/4 des tumeurs du système nerveux central, 10% sont des lymphomes notamment chez les garçons. La moitié des cancers de l’enfant apparaît avant l’âge de 5 ans. On voit le cancer comme un mal de modernité, une conséquence directe des multiples pollutions que notre société génère en particulier certaines substances chimiques comme les pesticides. Chaque année, c’est encore trop d’enfants qui meurent d’un cancer en France, d’autres sont en rémission.

5/5 - (1 vote)