Si vos oreilles vous démangent, et que le premier geste qui vous vient à l’esprit est de donner un bon coup de coton-tige, retenez-vous ! Il est fort probable qu’après avoir lu l’histoire de ce pauvre Britannique vous ne regardiez pas de la même façon ces petits bâtonnets.

Que s’est-il passé ?

Un jeune homme de 31 ans a été conduit en urgence au service ORL de l’hôpital universitaire Coventry & Warwickshire, à la suite d’une crise de convulsion, totalement inconscient. Dix jours auparavant, cet homme fut pris de violents maux de tête et de troubles de la mémoire.

Un scanner lui a été prodigué par l’équipe du DR Charlton, qui révéla deux abcès à la base du crâne, près du conduit auditif gauche. Après vérification auprès du patient ce dernier souffrait depuis près de 5 ans de troubles de l’audition et avait consulté son médecin pour deux infections à l’oreille gauche.

La cause ?

Un morceau de coton-tige bloqué dans le conduit auditif retrouvé durant la chirurgie. Le coton-tige avait fait développer au patient une otite externe nécrosante et une inflammation des tissus mous du tympan, avant de s’insinuer dans l’os du crâne, évitant de justesse le cerveau.

Après une semaine d’hospitalisation, il en est quitte pour deux mois d’antibiotiques pour éliminer totalement l’infection. Près de dix semaines après ses déboires, d’après le rapport de suivi médical, le Britannique s’en sort plutôt bien :

 À dix semaines, le patient restait en bonne santé, sans déficit neurologique ni symptôme d’oreille résiduel, et la tomodensitométrie démontrait une résolution complète des abcès intracrâniens.

Soyons sûr que nous ne le reprendrons pas de sitôt un coton-tige à la main.

Les coton-tiges dans le viseur des associations pour l’environnement

Sachez qu’à partir du 1er Janvier 2020, il ne sera plus possible de se procurer des coton-tiges en plastique. Effectivement, une loi votée en 2016 entrera en vigueur dès l’an prochain.

  • Il sera interdit de faire de la vente de coton-tiges en plastique pour les particuliers, même s’ils seront toujours utilisés en milieu médical.
  • Le mieux étant d’utiliser des gouttes spécialisées s’achetant en pharmacie, où pour les plus écologiques, un oriculi (cure-oreilles japonais) en fibre de bambou et réutilisable.
  • Evitez également de faire entrer de l’eau sous pression (exemple jet de douche) qui ne ferais que plus de mal à vos tympans.

Quoi qu’il en soit, veillez à ne jamais entrer quoi que ce soit dans vos conduits auditifs, au-delà de la partie visible au risque de grosses complications.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *