La bataille de Verdun n’apparaîtrait plus dans les nouveaux programmes d’histoire de la rentrée 2019. La bataille de la Somme plus internationale la remplacerait. Pour de nombreux historiens, des Ménusiens, cette décision serait vivement regrettable. Cette bataille s’est déroulée durant la première guerre mondiale du 21 février au 18 décembre 1916. Elle a opposé les armées françaises et allemandes.

Une victoire française

La bataille de Verdun a fait plus de 700.000 victimes. Elle a coûté des pertes humaines quasiment identiques dans les deux armées adverses, plus de 30 millions d’obus allemands et plus de 23 millions d’obus français sont tombés sur plusieurs kilomètres. La bataille de Verdun a été un temps fort de tous les combats de 1914/1918. Elle dura plus de 300 jours et 300 nuits. Elle est devenue le symbole et marque à la fois le sommet et le tournant de cette guerre. La bataille de Verdun va-t-elle vraiment disparaître des programmes d’histoire dès la rentrée prochaine ?

Une crainte démentie

Cette polémique a fait rage depuis sa publication dès samedi dans un article de l’Est Républicain qui affirmait que la bataille de Verdun ne ferait plus partie des  programmes scolaires au lycée. A la place, les élèves étudieraient une autre bataille, celle de la Somme. Certains élus et plusieurs historiens ont jugé cette décision comme fortement regrettable et pour eux, c’est comme une deuxième mort pour tous les poilus tombés au champs de bataille.

Le ministre de l’Éducation a réagi et il a affirmé que bien évidemment cette bataille de Verdun, un épisode incontournable de la Grande Guerre ferait toujours partie du programme à la prochaine rentrée. Cette fausse polémique a suscité de vives émotions. Comme toujours, la réalité est toujours plus nuancée que les propos énoncés.

5 (100%) 2 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *