Les diktats de la mode poussent les femmes à vouloir un ventre toujours plus plat. Afin d’atteindre cet objectif, nombreuses sont celles qui se lancent dans des régimes amaigrissants draconiens. Malheureusement, elles reprennent très souvent leurs kilos perdus quelques mois après l’arrêt de ce régime.

La seule chose que les femmes constatent sur leur corps, ce sont la (re)prise de poids. Cela étant vrai, il faut également noter que la fluctuation de poids, plus communément appelé l’effet « yo-yo », impacte votre santé et pas seulement votre silhouette.

Des effets importants sur votre santé

Selon une étude menée par la Dre Brooke Aggarwal de l’université de Columbia à New-York, l’effet yo-yo pourrait engendrer des risques cardiaques. 485 femmes ayant en moyenne 37 ans ont participé à cette étude. Le nombre de kilos perdus et repris sur une année, leur santé cardio-vasculaire et le Life’s simple 7 qui prend en compte leur indice de masse corporelle, leur cholestérol, leur tension artérielle, leur glycémie, leur tabagisme, leur activité physique et leur régime sont des critères notables. En effet, ils permettent de déceler si ce régime « yo-yo » a des conséquences directes sur la santé cardiaque des participantes.

Des pourcentages inquiétants

Le résultat est sans appel :

  • 73 % des femmes ont déjà alterné entre des périodes de restrictions et de laisser-allers alimentaires, avec des variations de poids de 4,5 kg sur une même année.
  • Lorsque cet effet « yo-yo » se répète sur une année, cela engendre un score au test de Life’s Simple 7 plus mauvais.
  • Ainsi, 65 % des femmes participantes à l’étude, présentée à la conférence de l’American Heart Association (AHA), sont concernées par cette augmentation des risques de contracter une maladie cardio-vasculaire.
  • De plus, les chercheurs ont découvert que les participants ayant « fait le yo-yo » avec 16 % avaient un IMC optimal.

Le lien est-il avéré entre régime et système cardiaque

Néanmoins, cette étude ne permet pas d’affirmer le lien entre cet effet « yo-yo » et le risque cardio-vasculaire. Elle se base simplement sur des faits et des données récoltées auprès d’un panel restreint et sur une courte période. Elle nécessite d’être plus poussée afin de découvrir jusqu’où cette fluctuation de poids peut impacter notre santé.

Conseil : les chercheurs préconisent d’avoir une excellente stabilité de son métabolisme et un poids santé correctement maintenu pour éloigner le risque cardiovasculaire. Durant un régime amaigrissant, il est fortement conseillé de se faire suivre par un diététicien ou un nutritionniste afin de ne pas tomber dans l’effet « yo-yo » et de préserver sa santé.

5 (100%) 1 vote[s]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *