Avoir un enfant c’est un événement inoubliable et tout à fait magique pour les parents. Mais, parfois, cela est déstabilisant pour la jeune maman. La combinaison hormones/forte émotion peut entraîner un grand bouleversement, parfois ingérable pour certaines femmes. C’est ce que l’on appelle la dépression post-partum. C’est parce qu’il y a encore un nombre important de jeunes mamans qui en souffrent que les USA ont travaillé sur un traitement efficace.

Qu’est-ce que la dépression post-partum?

La dépression post-partum ne doit pas être confondue avec le baby blues. Certes, les symptômes sont identiques, à savoir l’anxiété, les pleurs et la tristesse. Dans le cas d’un baby blues, ces manifestations ne durent pas et la jeune maman retrouve assez vite un équilibre. Mais, pour certaines, ces signes perdurent. 

  • Contrairement aux idées reçues, la dépression post-partum a des répercussions sur  le nouveau-né.
  • En effet, le fait que la maman ne soit pas en état émotionnel pour s’occuper de son enfant est néfaste pour celui-ci.
  • Le lien entre la maman et le bébé ne se fait pas et cela peut avoir une incidence sur la santé, voire même la sécurité du nourrisson.
  • En état de dépression post-partum, la mère peut être amenée à se faire du mal, mais elle risque aussi de s’en prendre à son bébé. 

Jusqu’à aujourd’hui, les méthodes utilisées pour soigner ce type de dépression étaient relativement classiques et identiques à celles que l’on propose pour toute dépression. Les médecins prescrivent à leurs patientes des antidépresseurs classiques, des séances de psychothérapie. Mais ces pratiques restent insuffisantes, car pas adaptées à la dépression post-partum.

Le nouveau traitement post-partum made in usa

Le brexanolone va permettre de soigner les jeunes mamans souffrant de cette dépression en seulement deux jours. En sachant que l’efficacité d’un traitement classique se voit au bout de quelques semaines, ce nouveau traitement est tout à fait révolutionnaire. 

Le brexanolone sera administré au centre hospitalier par intraveineuse. La durée du traitement est de 60 heures. Actuellement, son coût reste relativement élevé (34 000 dollars). Mais la prise en charge des assurances pourra faire baisser le prix du traitement.

L’avantage du brexanolone

Le bouleversement que connaît une jeune maman est dû à la chute du taux d’hormones, mais aussi le taux de neurostéroïde. Ces derniers ont pour but de réactiver les récepteurs. Si les récepteurs ne sont pas réactivés, la maman sombre dans une dépression post-partum. Le brexanolone va aider à la réactivation de ce système, ce que les antidépresseurs classiques sont incapables de faire puisqu’ils ont pour rôle d’augmenter le taux de sérotonine qui agit sur l’humeur du patient. 

5/5 - (2 votes)