L’impact de la faute d’orthographe dans une thèse

Si la langue de Molière est belle, elle peut aussi se révéler tortueuse. Même en maîtrisant tous ses rouages, il arrive que des fautes d’orthographe se glissent dans nos écrits. Toutefois, les fautes d’accord, de conjugaison ou lexicales constituent de véritables obstacles dans les études, et particulièrement dans le cadre d’une thèse. Comment les éviter ? Quel impact cela a-t-il sur le lecteur ?

Quand l’orthographe nous en fait voir des vertes et des pas mûres

La langue française peut parfois être exigeante. Il faut en effet faire attention aux fautes grammaticales, aux fautes lexicales… L’avènement de l’informatique n’a pas arrangé les choses puisqu’il faut également éviter les fautes de frappe. Aussi, les services d’un spécialiste en correction de texte en français se révèlent indispensables durant l’élaboration d’une thèse. Cet expert de la relecture se charge en effet de la correction de tous les textes : manuscrits, mémoires, thèses, courriers, publications, documents professionnels, et contenus web. Ainsi, l’étudiant pourra se consacrer pleinement à l’écriture de sa thèse.

Fautes d’orthographe : les impacts sur le lecteur

Comme le dit si bien Jean Guehenno : « l’orthographe est la politesse de la langue ». Autrement dit, le français écrit n’est pas réservé qu’aux intellectuels. Les fautes d’orthographe rendent la lecture pénible et entravent la fiabilité de votre thèse. Il va sans dire que les erreurs lexicales et grammaticales reflètent la mauvaise qualité de vos écrits. Sur le plan professionnel, les recruteurs scrutent les moindres fautes dans votre CV et dans la lettre de motivation.

grammaire

Une étude montre même que 84% des employeurs jugent que l’orthographe est très importante dans une candidature. En pratique, 35% des CV n’obtiennent pas de suite favorable dès la deuxième faute d’orthographe. Les recruteurs sont unanimes sur le fait que des fautes d’orthographe grossières reflètent un manque de motivation de la part du candidat. Bref, bien écrire demeure un atout.

Les astuces pour éviter les fautes d’orthographe

Les études démontrent que 31% des salariés passent plus du quart de leur temps de travail à écrire. 70% des employés rédigent des documents et des mails au quotidien. La maîtrise de l’orthographe se révèle donc essentielle. Il convient donc de s’y appliquer, quitte à relire un texte à plusieurs reprises. Vous pouvez également utiliser les outils en ligne pour détecter les éventuelles fautes. L’usage d’un correcteur se révèle indispensable pour ceux qui doivent produire des textes en grande quantité.

Même en disposant des outils de correction performants, il n’y a rien de mieux que de corriger soi-même ses écrits. En effet, les correcteurs automatiques se trompent souvent dans les conjugaisons et les accords. Vous pouvez aussi user d’un Bescherelle papier pour maîtriser la conjugaison et la grammaire. Les règles grammaticales y sont clairement expliquées. En outre, les dictées permettent de maîtriser la langue française. Même si celle-ci peut sembler difficile, vous réussirez à connaître toutes les règles au fur et à mesure des séances de dictées. Pour ce faire, il suffit de se connecter sur des sites qui proposent des dictées pour tous les niveaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *