Il arrive malheureusement qu’après la livraison d’un chantier, des litiges surviennent. Les litiges avec les clients diffèrent, puisque chaque chantier possède sa propre spécificité. Si vous faites face à une telle situation avec un client, il est préférable d’essayer de régler le problème à l’amiable. Cependant, même s’il s’agit de la solution qui doit être privilégiée, tout ne se passe pas toujours comme le veulent la plupart des entrepreneurs ou des artisans. Dans ces cas, un recours juridique est nécessaire. Vous faites face à un cas de litige avec un client ? Voici quelques conseils à suivre pour régler cette situation.

L’assurance décennale : recours en cas de litige

Les malfaçons sont en tête du classement des causes des litiges qui peuvent survenir entre les professionnels et les particuliers. Si en dépit de toutes vos précautions, vous faites face à une situation, vous devez mettre à profit votre assurance décennale.

La souscription d’une garantie décennale chez un professionnel tel que assurance-decennale-auto-entrepreneur.fr vous permet de régler les litiges avec les clients à l’amiable. De fait, l’assurance décennale est une garantie obligatoire auquel le maître d’ouvrage doit souscrire pour prendre en charge un chantier. Cette assurance protège le client des malfaçons et des dommages pendant une durée de 10 ans après la réception des travaux.

Ainsi, lorsque les malfaçons sont identifiées et que les responsabilités sont situées, il est essentiel de faire comprendre au client qu’il est possible de rectifier le tir à vos frais. Cela permettra certainement de le calmer et d’éviter toute mauvaise publicité pour votre entreprise.

Si après les enquêtes, les responsabilités sont partagées entre le maître d’ouvrage et l’architecte, ce dernier devra également mettre en œuvre son assurance décennale pour la réparation des dommages.

Litige client : faire appel à un médiateur

Il est possible que le client ne soit pas disposé à un règlement à l’amiable en raison des préjudices causés. Pour éviter toute complication, vous pouvez faire appel à la médiation. Dans l’esprit collectif, la médiation et la conciliation sont proches. Cependant, leur fonctionnement est tout à fait différent.

Il est vrai que dans un cas comme l’autre, elles doivent être acceptées par les parties concernées, qui décident d’en faire usage et qui peuvent y renoncer à tout moment. Cependant, la médiation peut intervenir dans un contexte contractuel.

Ainsi, il suffit d’une clause notifiant qu’en cas de litige opposant les parties, le litige peut être soumis à une médiation avant une quelconque intervention du juge. Quant à la conciliation, elle intervient toujours dans le cadre judiciaire, et ce, même si une médiation peut également être mise en place au moment où le juge prend connaissance du litige.

Pour régler un litige avec un client, il est possible de faire intervenir un médiateur qui pourra permettre aux deux parties de s’exprimer et de régler la situation de façon sereine. L’objectif vise à trouver une solution satisfaisante pour les deux parties.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *