N’aie pas peur si des messages manuscrits sortent du distributeur de billets

Banque

Tu as sans doute – comme moi – attendu avec bonheur le bug du distributeur de billets. Celui qui allait transformer ta journée en un paradis. Malheureusement, le jackpot existe uniquement dans les films, mais un américain a fait une surprenante découverte.

Un réparateur piégé dans un distributeur de billets au Texas

Tranquillement installé devant le distributeur de billets, un Américain attendait sa liasse lorsque celle-ci a été remplacée par des messages. Ce n’était pas une blague de la banque, mais un appel à l’aide. Les clients surpris ont sans doute cru à une boutade lorsqu’ils ont pris connaissance de ce petit mot :

Aidez-moi. Je suis coincé à l’intérieur et je n’ai pas mon téléphone.

Les messages ont remplacé les dollars

Immédiatement, tu penses à Jumanji, où le jeune Alan est coincé dans le jeu de société à son insu. Là, monsieur le réparateur partageait tranquillement sa journée avec les billets de banque en mode Picsou. Tu as sans doute déjà rêvé de nager dans ces liasses, mais il voulait surtout retrouver sa maison. La plupart des clients ont pensé à une caméra cachée, car il est généralement très insolite de recevoir des messages à la place de son argent. Certains rêvent d’avoir deux fois plus de billets, mais l’appel au secours a tout de même été entendu. Il aura fallu patienter deux heures dans ce distributeur pour qu’un client décide de joindre les forces de l’ordre. Tu imagines qu’il a jonglé avec toutes les émotions.

Un contexte digne d’une caméra cachée

Tout d’abord, l’euphorie d’être au milieu de ces liasses de billets en se demandant quelle serait la première chose accomplie avec tout cet argent. Elle a ensuite laissé la place au stress, car comment sortir d’un distributeur et surtout comment faire croire aux clients que votre situation n’est pas digne d’un mauvais dessin animé ? L’angoisse prend également le relais avant d’être enveloppée par la peur de finir ses jours tristement au milieu des dollars. Les policiers auraient pu croire à une boutade faite par des enfants de primaire, mais ceux dépêchés sur place ont pu entendre une petite voix.

Le distributeur de billets ne parle pas, c’était en réalité la voix de ce réparateur qui tentait d’appeler à l’aide. Son idée ingénieuse lui a donc permis de retrouver la liberté. Si un jour, tu trouves un message dans tes billets, sois vigilant, un humain aura peut-être besoin de tes services. Souviens-toi également que l’argent ne fait pas le bonheur !

Laisser un commentaire