Quand tu penses au T-Rex, tu es immédiatement projeté dans Jurassic Parc. Ta tasse sur ton bureau tremble, ton cœur s’accélère et tu éteins vite la lumière au cas où le dinosaure puisse l’apercevoir. Tu te rappelles sans doute de scène absurde dans le premier épisode devant l’enclos de la bête.

Un dinosaure féroce, mais tout de même très lent à cause de ses papattes

Les dinosaures passionnent, les scientifiques multiplient les études pour tenter de connaître les raisons de leur disparition ou encore leurs facultés. Bien sûr, nous avons surtout un bon sac d’hypothèses, car même la couleur des dinosaures est complexe à connaître. Imagine, le T-Rex était peut-être en mode Schtroumpfs, du coup il perd un peu de sa crédibilité. Il est dans le cœur des Hommes l’animal le plus féroce et il est d’ailleurs au cœur des trois épisodes de Jurassic Park. Tu t’imagines sans doute dans la Jeep avec Ian Malcom qui tente de fuir le T-Rex. La voiture file à vive allure, mais le dinosaure n’aurait pas eu les compétences de la suivre à cette allure.

Le T-Rex n’était pas le champion du 100 mètres

Certes, John Parker Hammond a dépensé sans compter pour son parc en misant toutes les activités sur le T-Rex, mais il a oublié de nous dire que la fameuse bête n’était pas digne d’Usain Bolt (une vitesse de pointe de 37.58 km/h en se basant sur sa performance au 100 mètres). En réalité, il n’aurait pas pu dépasser les 20 km/h, difficile d’imaginer un animal aussi féroce se déplacer avec un déambulateur. Du coup, même avec un bon vélo, tu réussis à le distancer. Désormais, tu pourras regarder Jurassic Park en te moquant sans aucune retenue de ce petit animal dont les jambes étaient fragiles. Celles-ci se seraient cassées dès que la vitesse aurait été dépassée, il était donc loin d’être un professionnel du 100 mètres.

Une simulation par ordinateur brise une scène de Jurassic Park

L’étude en question a fait l’objet d’une parution dans la revue PeerJ, les chercheurs de Manchester pourront t’apprendre que le squelette du T-Rex était beaucoup trop faible. Même si ses os étaient dignes de quelques brindilles, ce dinosaure était le plus féroce. Certes, Usain Bolt aurait pu prendre les jambes à son cou pour s’enfuir, mais il avait développé une technique de tueur pour la chasse. Conscient de la faiblesse de ses petites papattes, il était un guetteur et pouvait te surprendre dans les zones boisées sans que tu le trouves. En fait, le T-Rex était super fort à cache-cache même s’il était gigantesque. Comme quoi, la taille n’est pas toujours la plus importante.

Malheureusement, cette scène dans Jurassic Park devient obsolète. Il n’aurait jamais pu talonner la voiture, ses petites patattes se seraient déjà brisées. Enfin, ce n’est pas drôle un film avec un dinosaure qui se déplace aussi lentement. C’est nul, il n’y a pas de suspense, cela ne fait pas peur, c’est juste risible.

Rate this post