Quai de chargement : comment éviter les risques d’accident ?

Après le BTP, les métiers en relation avec le transport de marchandises sont ceux qui enregistrent plus d’accidents de travail. En réalité, les opérations de mise à quai et de transbordement sont des travaux à risques. Une simple erreur d’inattention peut provoquer un accident grave. Comment peut-on alors éviter les risques d’accident au niveau du quai de chargement ? On vous en parle dans cet article.

Maîtrisez les différentes phases

Au quai de chargement, les accidents se produisent généralement durant 4 principales phases :

  • Pendant que les camions circulent sur le site ;
  • Au moment de l’arrivée des véhicules sur la zone de chargement ;
  • Durant l’opération du transbordement ;
  • Dès que la marchandise est chargée ou déchargée, et que les véhicules quittent la zone de chargement.

Adoptez les meilleures solutions pour éviter les risques

Il existe des solutions appropriées pour éviter les risques qui peuvent survenir durant ces 4 phases d’une opération de mise à quai et de chargement. Pour trouver les solutions adaptées aux risques, vous pouvez faire appel à un expert en quai de chargement du groupe Canado Nacan Équipements. Ce groupe est spécialisé en santé et sécurité industrielle. Ses professionnels vous proposeront une approche systématique sur mesure pour la sécurité de votre quai de chargement. Cependant, les approches de solutions ci-dessous peuvent vous être utiles.

  • Le risque de chute de quai des chariots ou des transpalettes : pour éviter ces risques, mettez en place des systèmes d’immobilisation de remorque comme les dispositifs de blocage et de signalisation de sécurité. Employez des rampes de chargement et installez des barrières de sécurités.
  • L’effondrement des béquilles : faites usage des tréteaux pour stabiliser et sécuriser les remorques.
  • Les accidents de circulation entre piéton et chariots élévateurs : facilitez la circulation dans la cour. Dans l’entrepôt, supprimez les zones dangereuses, élargissez les passages, dégagez les allées, utilisez un bon éclairage et mettez en place une signalisation des passages. Assurez la compatibilité entre les allées et les moyens de manutentions.
  • Les risques d’écrasement de piéton avec des camions : utilisez la lèvre télescopique pour répondre à la norme NF EN 349 relative au risque d’écrasement du corps humain.
  • Les risques de collision entre deux véhicules : faites usage de guides-roues pour optimiser l’accostage des camions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *