Quelles sont les différences entre compte titre ordinaire et PEA ?

Pour se constituer un portefeuille de titres financiers, deux grandes options sont envisagées par les investisseurs. Il s’agit du compte titre ordinaire (CTO) et du Plan d’Epargne en Actions (PEA). Cela dit, ces deux types de comptes présentent de nombreuses différences qu’il peut être utile de connaître. Découvrez donc les différences entre le compte titre ordinaire et le compte PEA.

Différence au niveau de l’ouverture des comptes

Si vous souhaitez ouvrir un PEA, il est nécessaire que vous soyez majeur et que vous ne soyez pas rattaché au foyer fiscal de vos parents. Pour ce qui le concerne, le compte-titre ordinaire ne présente pas une telle restriction. Essayez de lire ce comparatif des compte titres pour savoir comment fonctionne ce mode d’investissement.

Par ailleurs, une personne ne peut ouvrir qu’un seul compte PEA. Mais, en théorie, il est possible d’ouvrir autant de CTO que voulu. De plus, avec un Plan d’Epargne en Action, l’établissement financier qui domicilie le compte vous demandera d’effectuer un premier versement. La valeur de ce dernier est variable en fonction des institutions. Dans le cadre d’un CTO, il ne vous sera exigé aucun versement minimum.

Différence sur les possibilités d’investissement

Certains instruments financiers comme les warrants, les options ou encore les parts de Société Civile immobilière ne sont pas éligibles au PEA. Du côté du compte titre ordinaire, absolument tous les titres et instruments financiers sont utilisables pour investir. Par contre, il peut arriver que certains instruments soient rejetés pour un CTO en raison de restrictions liées à quelques places de cotation. À titre d’exemple, ils sont souvent rejetés dans le cas des marchés émergents.

Différence concernant les limites de versements

Les règles d’un compte PEA obligent leurs propriétaires à effectuer des versements dans un plafond de 150.000 € durant toute la durée de vie du compte. Notez tout de même que la valeur des avoirs mentionnés sur une PEA peut excéder cette limite, notamment concernant les plus-values réalisées et les dividendes perçus. A contrario, les règles appliquées aux comptes titres ordinaires ne prévoient aucune limite de versement de fonds.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *