Contrat

Les entreprises veulent désormais des périodes d’essai pour vérifier que ton profil correspond à la demande. Après 1 117 CDD, je pense qu’il faut encore un contrat à durée déterminée, l’étude n’est sans doute pas assez peaufinée.

Pas de CDI, pas de prêt immobilier, mais une bonne dépression

Alors que certaines sociétés qui n’existent pas te font miroiter des CDI obsolètes, d’autres usent sans aucune retenue des contrats avec une durée déterminée. L’annonce était pourtant super sympathique, tu aurais la possibilité après un CDD de trois mois de voir ton statut évoluer grâce à un CDI qui changerait ta vie. Immédiatement, tu peux avoir les doigts de pied en éventail dans ton relax tout en étant confortablement installé dans ton jardin fraîchement acquis grâce à ton prêt gentiment décroché avec ce nouveau contrat. Par contre, d’autres doivent faire leur preuve, pendant longtemps, voire très longtemps.

Une salariée a accepté 1 117 CDD pendant près de 12 ans

Cette salariée qui est l’heureuse propriétaire de 1 117 CDD a décidé de porter plainte contre son ancien employeur. À ce moment, tu te dis sans doute, mais pourquoi a-t-elle accepté cette situation ? Impossible de connaître la réponse officielle, parfois la vie est faite de telle façon que le chemin est semé d’embûches. Tu survis à défaut de périr sur le bas côté de la route, tu acceptes donc des contextes révoltants pour gagner un peu d’argent tout en conservant bien sûr ton honneur pour le bien-être de tes enfants. Pour la petite histoire, cette salariée habite dans le Nord et plus particulièrement à Douai.

Des conditions de travail insupportables pour cette mère de famille

Les Prud’hommes ont reçu la plainte à l’encontre de la Sécurité sociale des Mines puisque 1 117 CDD ont été signés entre 2002 et 2014. J’imagine qu’il est difficile d’envisager des projets pendant 12 ans, car l’entreprise te coupe l’herbe sous le pied à chaque fois que ta petite lueur d’espoir s’illumine. Tu penses que la sortie du tunnel est à quelques mètres, mais une embûche fait que tu es propulsé au début de ce chemin interminable. La Voix du Nord qui nous apporte quelques éclaircissements mentionne la signature de 90 contrats en moyenne par an. Tu penses sans doute que cette situation est désastreuse, mais tu ne connais pas la suite. Cette quinquagénaire, pour le bien-être de sa famille et de ses trois enfants a enduré le pire :

  • Une multiplication des postes : femme de ménage, veilleuse, agent hospitalier…
  • Un travail de trois semaines sans un seul jour de repos
  • Un refus de CDI

Pour ce dernier tiret, c’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase et motivé cette mère de famille à attaquer l’entreprise. Bien sûr, elle a perdu confiance en elle et insiste dans les colonnes de nos confrères sur son état de santé :

[Je me sentais] rabaissée, bonne à rien. En fait, j’étais en dépression.

Avec 1 117 CDD, aucune possibilité pour obtenir un prêt immobilier puisque les banques ne jurent que via les CDI. Elle demande donc des dommages et intérêts, en attendant que la justice étudie son dossier, elle a eu la chance de retrouver un emploi. Je lui souhaite bonne chance pour cette nouvelle vie, que la Force soit avec toi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *