Ce vendredi funeste du 15 mars 2019 marque d’une pierre noire la ville de Christchurch en Nouvelle-Zélande. Une attaque violente contre 2 mosquées de la ville a été orchestrée par un terroriste militant australien d’extrême droite. Selon la Police, 4 suspects ont été interpellés dont 3 hommes et 1 femme. Parmi eux, ce jeune tireur de 28 ans est passé à l’acte en ouvrant le feu durant le prêche des Musulmans. Arrêté pour meurtre, il sera déféré devant le Tribunal de Christchuch samedi.

Attaque terroriste contre la communauté Musulmane

Selon des témoins, des scènes d’horreur se sont déroulées aux Mosquées de Linwood et d’Al Noor à 6 km l’une de l’autre. Les témoignages recueillis racontent une terrible fusillade, des corps, des personnes ensanglantées gisant au sol, des hommes, des femmes et des enfants.

La ville déplore de nombreuses victimes et des blessés graves. Le bilan provisoire compte 49 morts et 48 blessés. D’autres suspects sont arrêtés et mis en examen. D’après la Police, il s’agit de l’attentat le plus meurtrier de l’histoire de ce pays. La première Ministre Jacinda Arden a déclaré que l’attaque terroriste était préméditée. En effet, la Police a désamorcé des explosifs sur les véhicules des suspects.

Un manifeste rédigé par le bourreau, prénommé « Le Grand Remplacement », décrit des idéaux nazis et une lutte acharnée contre l’immigration qu’il considère comme une évasion. Il y exprime son désir de revanche contre les peuples islamistes et parle de génocide blanc. Il regrette également la défaite de Marine Le Pen aux dernières élections présidentielles en France.

Après l’attentat, le désarroi

La place est au recueillement après l’attentat. On peut apercevoir des gerbes de fleurs et des fougères, l’emblème d’un pays de gentillesse, de sérénité et de compassion selon les dires de la première Ministre.

Le niveau d’alerte à la sécurité est renforcé sur le territoire. Les consignes interdisent de diffuser des vidéos sur les réseaux sociaux, d’ailleurs certaines images choquantes du massacre ont été supprimées.

Le centre-ville a été verrouillé, il est préconisé d’éviter les déplacements inutiles. Il est demandé aux fidèles d’éviter les rassemblements de prières dans les mosquées. Les écoles et les établissements publics demeurent fermés. Enfin, il faut signaler aux forces de l’ordre tout comportement suspect.

Emmanuel Macron s’est exprimé sur Twitter en adressant ses pensées aux familles des victimes et en dénonçant tout acte criminel envers la Nation. En France, le premier Ministre de l’intérieur, Christophe CASTANER, annonce une vigilance renforcée autour des lieux de culte.

5 (100%) 1 vote

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *