Emiliano Raul Sala Taffarel, footballeur italo-argentin nous a quitté. Sa vie s’est arrêtée le 21 janvier 2019 alors qu’il était à bord d’un monomoteur Piper PA-46-310P en direction de Cardiff. 

Le monde du football est en deuil

L’avion s’est abîmé dans la Manche au large de l’île d’Aurigny bailliage de Guernesey. Cet avant-centre qui a évolué à Nantes, auteur de 12 buts sur la première moitié de saison en ligue 1, se rendait au club de Cardiff où il venait d’être transféré. L’appareil était attendu peu avant 21 h00 à Cardiff. Lorsque l’on a appris la disparition de l’appareil dans lequel devait se trouver Emiliano Sala, l’espoir de le retrouver vivant était encore vivace. Mais plus le temps passait, plus l’espoir de revoir Emiliano en vie s’amenuisait.

Les nouvelles images de l’épave

Une part de mystère pour la disparition d’Emiliano Sala

Plusieurs avions et un navire de sauvetage se sont lancés dans des recherches intensives pendant plus de neuf heures, mais n’ont trouvé aucune trace de l’avion disparu. Le lundi soir en raison de mauvaises conditions climatiques les recherches ont été suspendues et des sources policières françaises ont certifié la présence d’Emiliano Sala dans cet avion et confirmé l’identité du pilote David Ibbotson, originaire du nord de l’Angleterre. 

La disparition du joueur a créé un vif émoi dans le monde du sport, mais a également marqué tout un pays. Le décès tragique d’Emiliano Sala et de son pilote David Ibbotson comporte toujours une part de mystère. Le Piper PA-46-310P Malibu était-il autorisé à pratiquer des vols commerciaux ? Une enquête est en cours et le premier rapport pointe du doigt une anomalie . 

Une épave retrouvée le 3 février 2019

Des recherches ont été organisées pour retrouver l’avion dans lequel avaient pris place l’argentin et son pilote. Le mardi, des débris flottants dans l’eau ont été retrouvés, mais impossible de dire avec certitude à ce moment précis s’il s’agissait de débris de l’avion disparu. Les recherches officielles n’ayant donné aucun résultat elles prirent fin au bout de cinq jours. 

La famille d’Emiliano Sala était déterminée à retrouver l’avion et le corps du footballeur et grâce aux fonds récoltés après un appel à organiser une cagnotte en ligne, elle a donc demandé à un océanographe David Mearns de reprendre les recherches. Ce spécialiste de recherche d’épaves en mer a déclaré que le résultat était incertain, mais qu’il avait néanmoins bon espoir de retrouver l’épave.

Après plus de deux semaines d’attente et la découverte de l’épave de l’avion le 3 février au large des îles Anglo-normandes un corps a été repêché. Après l’identification du corps retrouvé dans l’épave comme celui d’Emiliano Sala, son décès a pu être confirmé. 

Les derniers instants du Piper Malibu

Le corps du pilote David Ibbotson lui n’a toujours pas été retrouvé, mais suite à un appel aux dons lancé par sa famille les recherches vont reprendre pour tenter de localiser son corps et permettre à ses proches de lui dire adieu et d’organiser ses funérailles. L’Air Accidents Investigation Branch a partagé les derniers instants du football.

  • Le pilote a demandé à descendre à 5000 pieds alors que son plan de vol était basé à 5500 pieds.
  • Ce choix avait été pris en fonction des conditions météorologiques.
  • Il décide ensuite de remonter afin d’éviter des nuages.
  • Pourtant, le plan de vol ne se déroule pas comme prévu puisque le pilote sollicite à nouveau les autorités pour redescendre. 
  • Aucun échange supplémentaire n’est réalisé, mais des enregistrements permettent de connaître les derniers instants de l’avion.
  • Le Piper Malibu se déplaçait à 324 km/h et il n’a pas pu garder la même altitude.
  • Il réalise de nombreux virages avant d’être repéré à 3900 pieds puis à 1600 pieds.
  • Après une dernière remontée, sa trace est perdue. 
Rate this post