Piscine

Les publicités pour les piscines peuvent vous réserver de surprises très déconcertantes. Vous pouvez ainsi jouer aux jeux des erreurs afin de retrouver les modifications apportées aux différentes images. L’Arabie Saoudite a décidé de remplacer les femmes par des ballons gonflables à l’effigie de Winnie l’Ourson. Non, ce n’est pas une blague, les autorités préfèrent le petit ourson !

L’Arabie Saoudite préfère Winnie l’Ourson aux femmes dans une piscine

Je te propose un petit jeu sympathique, je te donne le thème à savoir la piscine et tu tentes de trouver tout ce que l’on peut mettre dans une publicité. Cette dernière s’invite dans les traditionnels magazines promotionnels des enseignes, tu auras donc bien sûr des enfants, des parents, de l’eau (ah oui, sinon il n’y a aucun intérêt !) ainsi qu’un cadre verdoyant. Il ne faut pas oublier le maillot de bain, les protagonistes ne sont pas non plus des naturistes. Ta description est juste, mais elle est bonne uniquement pour la France par exemple, car l’Arabie Saoudite a une vision totalement différente.

Un ballon gonflable et quelques vêtements pour se baigner

Eux, ils ont tendance à nager dans une piscine pratiquement « tout habillé« , cela évite tout de même l’achat d’un maillot. Imagine, tu rentres du travail et hop tu plonges sans passer par la salle de bain. C’est un gain de temps considérable et si en France on aura tendance à te prendre pour un fou, en Arabie Saoudite, tu seras parfaitement normal. Deuxième modification assez incroyable, les femmes n’ont pas le droit de se baigner, elles doivent subir la chaleur sans rien dire et en plus, elles sont remplacées par Winnie l’Ourson. Lorsque vous contemplerez une publicité, demandez-vous si une femme ne se cache pas derrière ce fameux ballon.

Une modification indépendante de la volonté de la marque Intex

L’affaire a fait grand bruit sur la toile, les internautes ont largement commenté ce remplacement assez surprenant. Intex a été interrogé par le magazine américain, le Huffington Post, mais l’enseigne spécialisée dans les piscines n’est pas responsable des photos utilisées. C’est donc l’Arabie Saoudite qui a décidé d’habiller les enfants et le papa qui a tout de même eu la chance de rester alors que la femme a eu le droit à un ballon. En réalité, la gent féminine n’a pas la possibilité de se baigner, j’ai donc une question : ne pouvait-elle pas rester avec un habit « convenable » pour ces messieurs ? Apparemment, il faudra se contenter du jouet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *