Les Canadiens ont pris des mesures fermes pour sauver Willy. Le lundi 10 juin, le Canada a approuvé la loi « Sauver Willy » qui interdit la captivité des dauphins et des baleines dans l’ensemble du pays. Écologistes et défenseurs des animaux du monde entier se sont réjouis de cette décision.  

Que dit cette loi « Sauver Willy » ?

À partir du 1er juillet prochain, la détention et l’élevage en captivité de dauphins ou de baleines seront formellement interdits par la loi sur l’ensemble du territoire canadien. Il sera également illégal d’importer ou d’exporter ces animaux ainsi que le moindre de leurs embryons ou spermatozoïdes.

Pour échapper à cette interdiction, il faudra justifier la détention à des fins d’étude scientifique ou dans le cas de cétacés blessés ayant besoin d’être soignés et suivis. Une autorisation délivrée par les autorités devra alors être nécessaire.

À noter que la loi ne concerne que les futurs cas de captivité. Le parc Marineland de Niagara Falls et l’aquarium de Vancouver, qui sont les seuls du pays à détenir de tels animaux, n’auront donc pas à les relâcher.  

D’autres pays concernés par cette décision ?

Le débat sur la détention des mammifères marins est d’actualité dans le monde entier. En France, il s’agit d’un sujet brûlant dont dépend le futur des parcs marins. Les associations de protection des animaux font pression sur le gouvernement, sans succès jusque-là : début 2018, le Conseil d’État avait autorisé la naissance de dauphins en captivité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *