L’innovation et l’apport financier d’institutions ou de particuliers sont indissociables. Sans la manne financière de l’investissement, beaucoup de PME ne pourraient pas créer de nouvelles innovations, ouvrir leur marché à l’international, ou même juste prospérer. Chaque citoyen peut soutenir l’économie réelle, en investissant au capital d’une PME. Nous vous expliquons comment.

Cibler un marché porteur et dynamique

Bien entendu, chaque investissement implique des objectifs de rendement, et l’intérêt lorsque l’on décide d’investir dans une PME, c’est qu’il est possible de choisir l’investissement en fonction d’un secteur d’activités particulier, qui vous parle particulièrement. Investir dans une PME ne veut pas non plus dire réaliser de faibles profits. Les investisseurs en PME ont réalisé ces dernières années plus de profit que les investisseurs chevronnés qui investissent en bourse, il suffit de trouver le bon secteur et la bonne société.

De nombreux secteurs d’activités affichent aujourd’hui des perspectives de croissance intéressantes, au regard des tendances de consommation et du contexte politique ou environnemental. Certains secteurs se démarquent particulièrement :

La location automobile

En pleine transition énergétique, les automobilistes préfèrent de plus en plus la location auto à l’achat « cash ». Le marché du leasing automobile est aujourd’hui le fer de lance de l’industrie automobile. Alors que la crise sanitaire a vu reculer les ventes de véhicules neufs, le marché du leasing automobile, a eu une croissance exponentielle, et dans certains pays, cette croissance avoisine même les 30%. Les épargnants veulent investir dans une PME sur un marché porteur.

Le business écologique

Le réchauffement climatique est devenu la préoccupation majeure du XXIe siècle. Les consommateurs, très sensibles aux enjeux environnementaux, adaptent leurs comportements en conséquence et privilégient les produits/services engagés dans la protection de l’environnement et le développement durable. 66 % des jeunes épargnants se disent ainsi prêts à investir en priorité dans les PME écologiques, comme les entreprises de recyclage, les sociétés œuvrant dans l’économie circulaire et les marques bio ou Vegan.

Les services aux personnes âgées

Ce secteur surnommé « Silver Economie » offre de belles perspectives de croissance, sachant que les 60 ans ou plus représentent aujourd’hui 25 % de la population française. Ce pourcentage devrait monter à 33 % d’ici à 2060 et cela impactera indiscutablement les besoins en services à domicile pour les séniors.

Les économistes recensent plusieurs autres marchés porteurs, comme la logistique et le transport, le e-commerce, les sociétés technologiques spécialisées dans le divertissement à domicile et la digitalisation.

Mieux connaître l’entreprise cible

Après avoir étudié les marchés porteurs, et après avoir sélectionné la ou les PME dans lesquelles vous êtes susceptible d’investir ne vous précipitez pas pour autant, et prenez le temps de recueillir le maximum d’informations sur l’entreprise.

L’entreprise évolue-t-elle sur un secteur d’activités rentable ? Le modèle économique proposé est-il viable ? Ces renseignements vous permettront de valider les garanties apportées par l’entreprise pour sécuriser votre investissement.

De plus certaines PME sont éligibles à plusieurs dispositifs de la niche fiscale. En investissant dans leur capital, vous aurez d’une part les fruits du rendement de l’investissement, mais également une réduction fiscale qui peut s’avérer tout aussi avantageuse financièrement.

Il existe différents types d’investissement PME

Vous pouvez investir dans une PME en passant par votre banquier via un PEA-PME. Ce dispositif permet une réduction d’impôt qui peut aller jusqu’à 25% de la somme investit, réduction d’impôt qui vient se cumuler au rendement de l’investissement. Le dispositif Madelin (IR-PME) permet également d’alléger sa facture fiscale. Dans les 2 cas, vous devrez placer votre argent pour une période d’au moins 5 ans pour bénéficier de ces avantages fiscaux.

Le crowdfunding

Certaines entreprises lancent des appels à l’épargne privée sur les sites de crowdfunding. Les levées de fonds sur ces plateformes autorisent rarement une entrée au capital de la PME. En revanche, elles promettent des rendements annuels intéressants, en tout cas plus élevés que les livrets d’épargne traditionnels. Le placement minimum est plus accessible, et votre argent est remboursé après 2 ou 4 ans.

Les FIP et les FCPI

Les Fonds Communs de Placement pour l’innovation et les Fonds d’Investissement de Proximité sont des véhicules d’investissement créés pour soutenir financièrement les entreprises locales. Les versements effectués dans ces fonds, en plus de financer le développement de PME de proximité, donnent droit à une réduction d’impôt allant de 25 à 38 % selon les régions.

Investir au capital d’une PME, c’est lui permettre d’embaucher, de créer de l’innovation et de se développer. Cet investissement aide l’économie réelle en créant des richesses et en supportant les PME qui souhaitent se développer.

5/5 - (1 vote)