La France dit oui à l’arrivée d’un militaire au pouvoir en cas d’attentats

Un nouveau sondage paru dans le Point mercredi a révélé qu’un français sur deux approuverait la venue d’un militaire de façon temporaire en cas de nouveaux attentats. La sûreté préoccupe énormément la plus grande partie de la population. C’est d’ailleurs ce que mettent en avant les résultats de ce nouveau sondage réalisé grâce à Odoxa.

Une mesure exceptionnelle

La majorité des Français interrogés serait favorable à un militaire à la tête de l’État en cas de nouveaux attentats. En revanche, l’éventualité de l’arrivée de l’armée au pouvoir lors de cette mesure extrême n’est pas accueillie de la même manière par tous les partis politiques :

  • 71% des sympathisants du RN.
  • 58% de LR y sont favorables alors qu’ils ne sont que 32% de La République en Marche.
  • 25% des socialistes.

L’armée ressort comme étant l’institution en laquelle les Français auraient le plus confiance pour lutter efficacement contre le terrorisme.

L’armée a toujours la côte en France

Les Français dans une grande majorité sont prêts à accepter des mesures radicales quitte à voir leur liberté écornée quelque peu pour lutter contre le terrorisme. Pour six Français sur dix, le pays est actuellement en guerre contre le terrorisme. L’armée a toujours eu la préférence de bon nombre de personnes surtout lorsqu’il s’agit de gérer de telles situations extrêmes suivi de la police et plus loin de la justice et du gouvernement.

En 1996, la suppression du service militaire a transformé radicalement le rôle de l’armée dans la nation. Malgré certaines avancées comme la chute du califat autoproclamé au groupe djihadiste Daesh, le terrorisme est malheureusement toujours une problématique dans de nombreux pays. Il est important de rester très vigilant et il faut combattre le terrorisme avec détermination pour garder intacte notre sécurité. L’armée au sommet de l’État dans une situation d’attentat aurait sans doute un rôle important à jouer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *