Un comté au nord de New York a pris la décision radicale de bannir des lieux publics tous les enfants non vaccinés contre la rougeole. Cette mesure semble être la plus extrême annoncée aux États-Unis depuis que cette maladie est réapparue dans plusieurs régions notamment à la suite du mouvement contre la vaccination. Le comté de Rockland se situe à quarante kilomètres de New York et recense plus de 300.000 habitants. Une épidémie de rougeole y sévit depuis le mois de novembre.

La rougeole, une maladie grave

La rougeole est de plus très contagieuse :

  • Six fois plus que la grippe.
  • Un cas sur cinq peut évoluer en maladie grave et provoquer des complications comme des infections de l’oreille, pneumonies, surdité permanente, encéphalite voire le décès.
  • Les vaccins contre la rougeole sont sûrs et efficaces.
  • Deux doses de vaccin fournissent une protection de près de 100% contre la maladie.
  • Elle se transmet par les éternuements et la toux. Une personne infectée peut en contaminer plus d’une vingtaine, c’est dix fois plus que la grippe.
  • Le vaccin est pris en charge en France à 100% par la Sécurité sociale jusqu’à 17 ans et à 65% à partir de 18 ans.

Le retour de la rougeole

Aux États-Unis, la vaccination n’est pas obligatoire et peut être évitée pour des raisons médicales ou religieuses. La rougeole avait disparu dans ce pays en 2000. Aujourd’hui de nombreux cas se sont déclarés dans plusieurs états. En France, la maladie a fait son retour en 2018 tuant trois personnes. Depuis le 6 novembre 2017, plus 2567 cas ont été confirmés dans notre pays. Il n’existe pas de médicaments contre ce virus. Le seul moyen efficace de s’en prémunir reste la vaccination. Pour éliminer la rougeole, il faudrait que plus de 95% de la population soit protégée. Le manque de couverture vaccinale menace la santé mondiale. La vaccination des voyageurs contribue à éviter la transmission et la propagation de la maladie dans d’autres pays.

5/5 - (1 vote)