Maya l’abeille est clairement choquée par cette diffusion sur Netflix, la plateforme de streaming qui révolutionne tes soirées. Qui a osé dissimuler un pénis dans l’un des épisodes ? Cette affaire n’a pas échappé au Web qui s’est empressé de crier au scandale.

Un intrus s’est glissé dans l’épisode de Maya aux États-Unis

Mon Dieu, un pénis chez Maya ! Malheureusement, le sexe masculin est pratiquement anodin puisqu’il est affiché partout sans aucune retenue. Certes, il n’a pas sa place dans un dessin animé, mais certains enfants ont vu pire notamment à la télévision. Si des parents sont très rigoureux, surveillent et éduquent leur tête blonde, ce n’est pas le cas pour d’autres qui laissent passer les contenus parfois très surprenants. Maya l’abeille n’a déjà pas de chance puisqu’elle a bénéficié d’un certain lifting. Si tu es comme moi, une adepte de la team trentenaire, tu as connu l’ancienne version qui était à mon sens beaucoup plus sympathique.

Netflix supprime l’épisode en question à cause d’un pénis

Aujourd’hui, Maya est pratiquement fade, insupportable à regarder puisqu’elle a été numérisée. Malheureusement, tous les dessins animés ont pratiquement été la cible de cette invasion des technologies. Le 12 Septembre dernier, tu as peut-être été interpellé par cet épisode diffusé sur Netflix. Une mère a été particulièrement attirée par un dessin dont la forme n’était pas celle escomptée surtout pour un contenu de ce genre. L’épisode Once upon a slime a donc connu un succès considérable dans le monde entier grâce au fameux pénis visible dans un arbre. Quel est le malotru à l’origine de cette affaire ? Netflix n’a pas attendu les résultats de l’enquête pour stopper la diffusion de l’épisode 35.

Des excuses sans véritables explications

Ceux qui possèdent un abonnement sur la plateforme de streaming seront peut-être déçus. Seules les captures qui circulent sur la toile attestent de la présence de ce pénis. Clairement, Maya l’abeille est déjà choquée, je ne vais donc pas participer à sa peine. C’est pour cette raison que le cliché ne sera pas diffusé sur ce site. La société qui possède les droits du dessin animé a tenu à s’exprimer notamment pour présenter ses excuses, mais le mal semble fait :

Une image totalement déplacée a été découverte dans une scène de deux secondes d’un des 78 épisodes que comporte la série.

Attention, surveille ton enfant lorsqu’il surfe sur le Web !

Cette mère de famille a donc l’œil très vif, car, découvrir un pénis en seulement deux secondes pratiquement à l’intérieur d’un arbre alors que les lieux ne sont pas très lumineux, il fallait le faire. Chapeau madame ! Cette affaire est idéale puisqu’elle permet de s’interroger sur les images diffusées sur la toile. Nous avons d’un côté les foyers qui optent pour les contrôles, les vérifications, les limitations et la surveillance. Les contenus sont filtrés, les enfants sont informés et les contenus sexuels sont relégués aux oubliettes. Tu penses sans doute que ce scénario n’existe pas, pourtant, il est réel. D’un autre côté, nous avons les foyers qui ne connaissent pratiquement rien au Web, les élèves ont donc une éducation basée sur Internet, ce qui occasionne souvent des dérives.

Certes, Maya l’abeille n’est pas responsable du pénis dans son épisode, mais cela montre que même les dessins animés peuvent être la cible d’un dysfonctionnement. Internet est un outil merveilleux, mais il possède un côté obscur qui doit être contrôlé et maîtrisé, car, dans le cas contraire, il laisse la place à toutes les dérives. Difficile d’imaginer un enfant qui connaît déjà la sexualité puisqu’il a pu visionner des contenus sur le Web. Un scénario glaçant qui existe pourtant. Je suis un peu comme Maya l’abeille, je suis choquée !

Rate this post