Commercialisé pour la première fois en France dans les années 70, ce produit n’a cessé d’être le produit phare de l’hiver. Le matin au petit déjeuner, au dîner, en collation, son petit goût acidulé réveille les papilles. Originaire de Chine, cette gourmandise sucrée pousse sur des lianes pouvant atteindre plus de six mètres de long.

Le choisir et le consommer

Le kiwi à l’achat doit être un peu dur, car il va continuer à mûrir à température ambiante. Au réfrigérateur, il peut se conserver deux à trois semaines. Attention de ne pas le placer à côté de produits odorants comme le fromage, car il prendrait le goût de ce dernier. En salade version sucrée, salée avec du saumon fumé, le kiwi peut se décliner sous différentes recettes toutes plus délicieuses les unes que les autres. Dans les salades de fruits, c’est un incontournable.

  • Il convient de l’incorporer au moment de servir afin qu’il ne ramollisse pas trop.
  • Le kiwi français est cultivé entre Pau et Bayonne.
  • Il a fait son apparition il y a une quarantaine d’années.
  • Il a obtenu une indication géographique protégée en 2009.

12% des kiwis français ne le seraient pas

Le bilan 2018 de la DGCCRF a récemment publié que les kiwis déclarés français proviendraient en fait d’Italie. Ce scandale touche l’un des fruits préférés des Français. Durant ces trois dernières années, les gendarmes de la consommation ont déclaré que plus de 15.000 tonnes de kiwis faussement identifiés comme français auraient été vendues. Cette fraude s’explique notamment par les coûts de production. Le kiwi français se vend plus cher, environ 0,70 centimes conte 0,50 pour celui produit en Italie. Les fraudeurs profitent de cette différence de prix pour faire passer les kiwis italiens pour des fruits français et ainsi gonfler les tarifs. Rappelons que la filière française produit 45.000 tonnes de kiwis alors que l’Italie en récolte plus de 400.000 tonnes.

5/5 - (1 vote)