Samedi à Nice lors d’une manifestation organisée par les gilets jaunes, une septuagénaire a été grièvement blessée. Alors que les manifestations de soutien à la senior de 73 ans se poursuivent depuis ce week-end, les versions de sa chute s’opposent et elles nourrissent le débat. Elle se souvient avoir été poussée, mais pas par qui. La version des policiers la poussant malencontreusement n’est plus la seule hypothèse aujourd’hui.

Une figure militante locale

La septuagénaire très connue pour ses prises de position a été samedi grièvement blessée lors d’une manifestation des gilets jaunes, un mouvement auquel elle participe avec conviction. En tombant au sol, sa tête a heurté un poteau du tramway. Elle a été hospitalisée avec plusieurs fractures du crâne, des hématomes sous duraux et plus de cinq côtes cassées. Aujourd’hui, le maire de Nice, Christian Estrosi a indiqué au journal local que l’état de la septuagénaire était stable. Des plaintes contre la police et le préfet des Alpes Maritimes ont été déposées par la famille lundi, mais depuis les versions divergent et une enquête a été ouverte.

Elle n’aurait pas été touchée par les forces de l’ordre

Ce sont les mots du procureur de Nice. En ce qui concerne l’enquête, la question est de savoir avec certitude qui a poussé la septuagénaire. Selon ses filles, elle se souvient avoir été bousculée dans le dos, mais ne sait pas par qui. Sur les images de CNEWS et de France 3 Côte d’Azur, on voit la charge des policiers puis une personne portant un gilet jaune dans le périmètre de la personne âgée. Il faudra attendre les résultats de l’enquête pour déterminer qui est responsable de cette chute dramatique ayant entraîné de sérieux problèmes de santé. Les médecins à ce jour ne se prononcent pas encore sur la date de sortie de l’hôpital. Elle aurait encore des problèmes d’équilibre à cause de son traumatisme crânien. Espérons que toutes ces manifestations prennent rapidement fin afin que le calme règne à nouveau en France.

5/5 - (1 vote)