Personne n’a pu y échapper ! Impossible d’accéder à l’application Facebook pendant 24 heures ! C’est ce que la population a vécu le 13 et 14 mars dernier. Outre Facebook, la gigantesque panne a également touché Whatsapp, Instagram, la plateforme Oculus et Messenger. De quoi perturber profondément la population mondiale comme l’indiquent les millions de messages qui ont inondé Twitter mercredi soir ! 

Sans compter les plus pessimistes qui ont aussitôt crié au piratage faisant monter d’un cran la pression globale notamment à la suite des récents problèmes de vente illicite de données personnelles rencontrées par Facebook !

Le plus important incident de toute l’existence de Facebook !

La panne de 24 heures survenue de mercredi à jeudi est sans aucun doute l’évènement le plus remarquable de l’histoire du réseau social !

  • Et pourtant ! Ce n’est pas la première fois que les applications Facebook se retrouvent indisponibles pour des raisons similaires. 
  • Nous pouvons entre autres citer le dernier problème d’accessibilité du mois de novembre 2018 qui avait déjà créé la panique et fait couler beaucoup d’encre ! Sans compter les posts alarmistes qui hurlaient à la fin du monde !
  • Pourtant, il faut faire un bond jusqu’à l’année 2008 pour trouver trace d’un incident d’une telle envergure chez Facebook. Seuls 80 millions d’utilisateurs affichaient un compte à cette époque contre 2,3 milliards aujourd’hui ! La différence d’impact est sans aucune mesure !

Ajoutez à cela une majorité des Facebookauntes qui utilisent le Facebook Login pour s’identifier sur des applications tierces grâce à son login et mot de passe Facebook  et  vous comprenez alors à quel point d’autres plateformes se sont vues impactées à l’instar de Spotify par exemple !

Facebook, l’éternel problème de serveur inexpliqué !

Encore une fois, les porte-parole du groupe de Mark Zuckerberg n’ont donné qu’une vague explication quant à l’indisponibilité générale de ses applications. Une enquête serait en cours afin de déterminer l’origine de la panne serveur qui a semé le chaos sur Facebook et ses applications durant 24 heures. 

Dès mardi après-midi, le site Downdetector a commencé à recenser les premières difficultés d’accès en France, Angleterre et Belgique. Puis, les posts ont afflué sur l’application Twitter pour signaler les problèmes de connexion. 

Ce bug serveur aura donc fait le bonheur de la concurrence ! Le réseau social Twitter, mais également la messagerie russe Telegram, aurait engrangé plus de trois millions d’utilisateurs supplémentaires durant le black-out de 24 heures dont a été victime Facebook. 

En conséquence, le titre Facebook en bourse a ainsi perdu 2,42 % à 169,34 dollars à l’ouverture de Wall Street.

5/5 - (2 votes)