Comme dans tous les pays du monde, Israël possède un système de retraite qui permet aux travailleurs de faire valoir leur droit à la retraite et de bénéficier d’une pension de retraite. La pension de retraite est une pension versée mensuellement aux retraités ayant régulièrement cotisé pendant leur vie active. Elle leur permet de s’assurer des revenus à partir du moment où ils sont sortis de la vie active. La retraite peut survenir pour un travailleur israélien à 67 ans pour les hommes et à 64 ans pour les femmes. Toutefois, on peut se retrouver à la retraite lorsqu’on est en incapacité de travailler pour des raisons de santé ou pour un handicap.

Israël : la cotisation pour la pension de retraite obligatoire

La cotisation retraite est devenue obligatoire en Israël depuis le 1er janvier 2008. Tout employeur est désormais obligé de cotiser pour la retraite de chacun de ses employés. Selon cette règle de la fiscalité en Israël, l’employeur doit non seulement cotiser pour la retraite de son salarié, mais en parallèle, il se doit de cotiser pour les indemnités de licenciement de celui-ci. Par ailleurs, l’employeur doit également cotiser pour sa propre retraite.

Il faut dire que les taux minimaux de prélèvement sont en nette augmentation depuis l’entrée en vigueur des nouvelles règles sur la pension de retraite. Ainsi, depuis 2017, l’employeur doit verser 6% du salaire brut de son employé, 6% pour les indemnités de licenciement, 6,5% de son propre salaire brut. Ce qui fait en tout 18,5% de cotisation mensuelle.

En outre, les travailleurs indépendants (professions libérales) peuvent également cotiser pour leur retraite. Toutefois, cela ne représente pas une obligation pour eux. D’ailleurs, il n’y a pas de taux minimal de prélèvement pour les travailleurs indépendants.

Les différents types de fonds de pension et les frais de gestion en Israël

Il existe de deux types de fonds de pension : le Keren Pensia et le Bitouah Menaalim.

Le Keren Pensia est le fonds de pension le plus populaire. Il est également celui qui possède les frais de gestion les plus faibles. Quant au Bitouah Menaalim ou assurance des directeurs, il est beaucoup plus coûteux en frais de gestion.

Les cotisations retraite sont faites auprès du Bituah Leumi.

Le Bituah Leumi

Le Bituah Leumi est l’organisme qui gère les pensions de retraite en Israël. Il fournit de nombreuses prestations sociales telles que les arrêts maladie, les aides au logement, les allocations familiales, le RSA, les allocations chômage et les allocations d’invalidité. Par ailleurs, trois statuts de travailleurs peuvent cotiser auprès du Bituah Leumi. Il s’agit du salarié qui cotise par l’intermédiaire de son employeur, du travailleur indépendant et d’une personne qui n’est ni salariée ni travailleur indépendant. Le Bituah Leumi ne paye qu’une cotisation mensuelle de 300 euros par personne et 400 euros pour un couple dont l’un des deux conjoints n’a pas travaillé. C’est pour cela qu’il est conseillé de souscrire à une caisse de retraite complémentaire afin de percevoir un montant un peu plus élevé que celui que verse le Bituah Leumi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *