L’inter LGBT lance une campagne de sensibilisation à la télévision et sur les réseaux sociaux pour tous les jeunes trans. Le spot, je t’aime ma fille met en scène une lycéenne trans rentrant de cours avec le visage tuméfié. Son père a cherché à l’endurcir physiquement afin qu’elle puisse mieux se défendre.

L’urgence d’une prise de conscience

L’objectif de cette nouvelle campagne de sensibilisation est de faire prendre conscience au plus grand nombre que sans le soutien des proches, de la famille, un enfant, un adolescent trans pourra difficilement supporter les épreuves de la vie et notamment les agressions dont il ou elle risque d’être victime. Un site internet a été conçu avec des conseils, des témoignages, un accompagnement pour les proches. Aujourd’hui les jeunes trans continuent d’être persécutés, discriminés. C’est d’ailleurs la communauté qui subit le plus grand nombre d’agressions physiques et verbales y compris des assassinats, des propos cités par l’LGBT. Selon une enquête menée en 2014 par des sociologues, plus de 85% des personnes trans seront agressés au cours de leur vie.

Il faut entendre le message

Le signalement d’actes « LGBTPHOBES » en milieu scolaire ont augmenté de plus de 37% en 2017 selon le dernier rapport de SOS homophobie.

  • Depuis 2016, le changement d’état civil a été facilité pour tous ceux qui sont transgenres.
  • Ils n’ont plus à le justifier par des documents médicaux. Ils doivent toujours passer devant un tribunal pour l’obtenir.
  • Certaines personnes concernées par le transgenre regrettent cette campagne de sensibilisation, car elle montre une violence bienveillante qui vise à endurcir un enfant face à l’incompréhension de la population.
  • Laissés pour compte à l’école et parfois par leur famille, les jeunes trans trouvent parfois du réconfort sur internet via des vidéos de personnes ayant fait leur coming out.

Le but de ces témoignages est de dire aux jeunes qu’ils ne sont pas seuls. Les trans qu’ils décident ou non d’amorcer un traitement de transition représentent une population vulnérable, leur venir en aide est une urgence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *