Une mode SM

La Fashion Week te réserve le meilleur, mais c’est souvent le pire qui remporte la bataille. Entre les tenues improbables, la taille des mannequins qui n’existe dans aucun catalogue et les design qui sont – comment dire – assez spéciaux, il y en a pour tous les goûts dans le monde de la mode. À Milan, Moschino a toutefois voulu se démarquer avec un défilé SM.

Une Fashion Week à l’opposé du monde normal

Il est assez difficile d’enfiler les tenues proposées dans lors de la Fashion Week et plusieurs raisons peuvent expliquer cet état de fait :

  1. Les tailles existent seulement au pays des licornes
  2. Les coupes sont franchement monstrueuses
  3. Les design sont relativement improbables
  4. Les prix sont réservés aux fortunés

Pourtant, ces défilés de mode ont une vraie importance, car ils vont impacter les tendances de demain. Tes enseignes préférées vont donc piocher quelques idées (oui, elles sont souvent en manque d’inspiration) chez les créateurs les plus renommés pour te proposer une garde-robe totalement adaptée à tes envies, ton quotidien et ton popotin. Les fashionistas regardent donc toujours ces défilés avec de grands yeux et leur coeur qui bat à 1000 à l’heure. Elles commencent à trier leurs affaires notamment pour faire de la place dans cette armoire totalement démodée. En effet, le monde de la mode se renouvelle aux rythmes des saisons, les vêtements d’hiver sont pratiquement relégués aux oubliettes, faites place aux chemisiers du printemps et aux débardeurs de l’été !

Les femmes se transforment en Catwoman

Du 12 au 15 Janvier, la ville de Milan était projetée sur le devant de la scène, elle a donc réservé le pire de la mode à toutes les personnes qui n’adhèrent absolument pas aux pièces présentées. Les mannequins enfileraient un sac poubelle avec des bottes en caoutchouc, elles seraient autant adulées puisque la tenue serait signée par un grand couturier. Toutefois, c’est le côté WTF de Moschino qui a attiré mon regard, car Jeremy Scott a souhaité proposer une mode SM. Tu as bien lu, il s’est mis dans la peau d’un adepte du sado masochiste pour proposer des vêtements difficiles à porter en dehors de ta maison, mais également en présence de ton conjoint. Certes, le ridicule ne tue pas, mais peut-être que si, un peu.

En route pour le défilé de Moschino

Jeremy Scott, le styliste a même été un peu plus loin en affichant des termes très évocateurs en mode SM. Les mannequins ont donc défilé aux rythmes de la souffrance, du plaisir ou encore de la fessée. Ne commence pas à chercher des vidéos, personne n’a été au coeur d’une situation sexuelle et SM au cours de cette Fashion Week. En regardant les photos sur le Web, tu pourras sans doute te moquer de ces femmes qui ne suscitent aucun désir d’ailleurs chez l’homme, ce sont pour la plupart des tas d’os, elles n’ont aucune forme et c’est révoltant. La gent masculine n’a pas été épargnée, mais les tenues ont été un peu plus « sympathiques », enfin moins perturbantes. Ils n’ont pas l’impression de ressembler à Catwoman puisque le styliste a tout de même emmailloté les femmes dont tu ne pourras voir que la bouche, mais, par contre, Moschino a oublié Batman et ce n’est franchement pas sympa.

Certes, ton homme n’enfilera sûrement pas cette chemise avec des épingles ou ce petit slip en cuir qui doit être totalement inconfortable. Tu ne pourras pas non plus saliver devant ces corps, car tu as l’impression que ce sont des robots sans aucun charme. Le monde de la mode est cruel avec les hommes et les femmes. Si tu veux un avant-goût de la mode SM pour l’hiver 2018/2019, je te propose de regarder tout simplement le défilé.

Attention, ce sont près de 18 minutes de supplice

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *