Croissants

Ton fessier va sans doute adorer cette news, mais ta gourmandise beaucoup moins. Le beurre a décidé de prendre la poudre d’escampette. Ton petit déjeuner est menacé, mais ta journée sera tellement fade sans cette viennoiserie si goûteuse, savoureuse qui certes te fait ressembler à une baleine dans le miroir.

Une vie tellement insipide sans ce croissant beurré et calorique

Le réveil vient de sonner, il est donc l’heure de te lever, mais immédiatement ton esprit s’envole vers cette journée qui te réserve des conflits au travail, des boulets à supporter, une température glaciale, des enfants bruyants, des dossiers à rendre… Tu n’as aucune envie de quitter les bras de Morphée, mais elle est méchante et te pousse en dehors du lit. Ta seule satisfaction sera cette gourmandise qui t’attend sur la table de la cuisine et elle est prête à être dévorée en une bouchée avec un café savoureux préparé avec soin et amour. Le croissant est au centre de ta vie, il t’accompagne aussi lors de la collation de 11 heures et même au goûter avec les enfants qui ont cette fâcheuse tendance à empoigner le Nutella.

La hausse de 172 % du prix du beurre devrait ruiner ta journée

Bien sûr, tu es obligé de courir pour supprimer ces trois croissants de ton organisme qui se déposeront sans aucune difficulté sur tes hanches. Tu auras donc l’impression de ressembler à une baleine en te regardant dans le miroir et à chaque fois tu décides de prendre une bonne résolution : j’arrête les croissants ! Malheureusement, ta motivation est en mousse et tous les matins c’est la même rengaine. Le destin qui est très vicieux a décidé de t’aider en créant une pénurie. Elle va toucher le beurre qui sera une denrée tellement rare que les viennoiseries seront rapidement reléguées aux oubliettes. Rappelle-toi en Juin dernier, je te confiais l’incertitude des boulangers qui étaient apeurés à l’idée de subir une telle situation. Quelques semaines plus tard, la hausse de 172 % provoque un étouffement instantané.

Cette tartine mietteuse ne fera pas le poids face au croissant

Depuis le début du mois de Septembre, la tonne de beurre est facturée 6800 euros contre 2500 euros 20 mois auparavant. Tu penses que les industriels vont trouver l’astuce miracle pour le remplacer, mais ce n’est pas un produit substituable. Pas de beurre, pas de croissants et donc une journée insupportable en perspective. Cette viennoiserie était ton seul lot de consolation lors du réveil, elle te donnait cette envie de croquer la vie à pleines dents puisque trois croissants rythmaient ton quotidien. Désormais, tu devras trouver une autre gourmandise, mais la tartine n’aura pas cette fougue pour te séduire. Ton petit déjeuner sera fade comme cet amour sans passion qui rythme le quotidien de tellement d’humains. Certains boulangers ont décidé de résister, mais en frappant ton portefeuille avec une hausse de 10 centimes.

Profite de tes derniers instants avec tes amis les croissants

Avec la menace de cette pénurie, tu as une bonne excuse pour dévorer deux croissants au petit déjeuner. Bientôt, tu devras jongler avec la brioche, les galettes de riz ou pire le pain avec une misérable confiture qui ne tient pas la route. Tu penses peut-être que la demande sera moins forte dans quelques mois, malheureusement, les spécialistes ont une mauvaise nouvelle. Tu n’es pas le seul à être addict, tous les humains ont une passion pour cette viennoiserie. Finalement, tu as une pensée qui te traverse l’esprit :

Mangez du pain et laissez-moi les croissants au beurre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *