Ces deux départements de l’ouest de la France ont été placés en vigilance rouge pour pollution aux particules fines. La cause, le sable venu du désert du Sahara. L’indice pourrait atteindre de 8 sur 10, très mauvais. Les autorités locales ont par mesure de prévention abaissé à 90 km/heure la vitesse sur les routes habituellement à 110. 

Plusieurs facteurs en cause

Les conditions anticycloniques, les courants aériens qui apportent le sable du désert du Sahara, l’épandage agricole et aussi le trafic routier très dense sont les principales causes de cette pollution présente dans ces départements ce mardi. Les autorités locales recommandent de limiter le plus possible les activités physiques notamment pour les personnes fragilisées. Pour le président de l’association « Respire », toutes ces mesures de prévention sont trop faibles. Pour lui, il faudrait anticiper et prendre des mesures à grande échelle. Malheureusement, c’est la santé de toute une population qui est en danger. En Normandie, cet épisode de particules provenant du Sahara est souvent constaté à cette époque de l’année. La situation devrait s’arranger dès jeudi avec l’arrivée des vents et des pluies.

La pollution de l’air et la santé

Que ce soit à court ou à long terme, elle a un impact direct sur la santé. Les particules fines que l’on respire sont particulièrement néfastes au niveau mondial. On estime que plus d’1,3 million de personnes meurent chaque année en raison de la pollution de l’air. En France, ce chiffre est estimé à 48.000 morts, des chiffres précisés par l’agence santé publique France. C’est une réduction de l’espérance de vie de deux ans pour les sujets âgés de 30 ans. Certaines catégories de la population sont plus vulnérables, les seniors, les enfants et les personnes à revenus faibles ayant un accès limité aux soins de santé. Les polluants fragilisent les bronches qui se retrouvent de ce fait exposées aux virus et aux bactéries. L’asthme est la principale infection déclenchée ou aggravée par la pollution de l’air.

Les allergies aux pollens

Les particules fines présentes dans l’air vont libérer les protéines contenues dans les grains de pollen et donner lieu à des allergies plus ou moins graves. Les spécialistes estiment que cette pollution est un facteur pouvant provoquer des cancers des poumons et des voies respiratoires. Elle est également mise en cause dans la fertilité masculine, les naissances prématurées, la mortalité intra-utérine. Les particules fines pénètrent profondément dans les voies respiratoires en entraînant avec elles allergènes, métaux lourds et autres hydrocarbures. Plus elles sont fines, plus elles vont loin dans l’ organisme. Dans les deux régions en alerte rouge, l’épisode est suffisamment important pour que la population reste vigilante, les choses devraient s’améliorer avec le retour de la pluie.

5 (100%) 1 vote[s]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *